Les émotions à fleur de peau

 Vincent Brunette, six ans, porte-parole du Défi têtes rasées et Yanick Michaud, directeur de l’information des Hebdos du Suroît, et président d’honneur de la collecte de fonds dans Vaudreuil-Soulanges. (Photo Leucan)
Vincent Brunette, six ans, porte-parole du Défi têtes rasées et Yanick Michaud, directeur de l’information des Hebdos du Suroît, et président d’honneur de la collecte de fonds dans Vaudreuil-Soulanges. (Photo Leucan)

Yanick Michaud a accepté la présidence d’honneur du Défi têtes rasées de Leucan

Si le directeur de l’information des Hebdos du Suroît, Yanick Michaud, a accepté la présidence d’honneur du Défi têtes rasées de Leucan dans Vaudreuil-Soulanges cette année, c’est parce que la cause qui vient en aide aux enfants lui tient à cœur.

« Il y a une chose que j’adore dans la vie, explique-t-il, c’est les enfants. Et il y a une chose que je déteste, c’est de les savoir malades. Avec ma physionomie et ma carrure, j’ai l’air d’un gros dur. Mais je pleure tout le temps quand on me parle d’un enfant qui souffre. Si je pouvais faire plus encore, je le ferais. C’est la moindre des choses d’accepter d’être le porte-parole de ce rendez-vous qui permettra de récolter des fonds pour Leucan. » Yanick Michaud se fera également raser le 23 juin prochain sur le site du Festival de cirque Vaudreuil-Dorion. « Il y a maintenant plus d’une quarantaine de personnes qui sont inscrites. J’espère que la somme amassée sera considérable. J’encourage les gens à donner à ceux qui oseront se faire raser », lance celui qui s’est lié d’amitié avec le jeune porte-parole de l’événement, Vincent Brunette.

Des émotions. Encore.

« Vincent a six ans et il est un petit champion. À l’aube de ses deux ans, le gamin a dû faire face à un diagnostic d’hépatoblastome de stade 4. Il s’agit d’une forme de cancer du foie. Imaginez, même pas deux ans et un cancer. Ça m’enrage. Mais le fiston a combattu courageusement et aujourd’hui il va mieux », raconte avec émotion Yanick Michaud.

Il a eu la chance de rencontrer le jeune Campivallensien en janvier, lors d’une séance photographique pour Leucan. « C’était le “photo shoot” de la campagne annuelle, se souvient Yanick. J’ai vu Vincent et rapidement le courant est passé. Après quelques minutes, il a demandé à sa maman s’il pouvait me montrer sa cicatrice. Elle est longue comme ça sur son ventre. J’ai pleuré. Il me regardait en souriant. Sa mère a dû me consoler et me rassurer. Il va mieux, m’a-t-elle dit. » Yanick Michaud a donc vu le courage dans les yeux de cette mère de famille.

Aujourd’hui le jeune Vincent va effectivement mieux, mais il a dû recourir aux services de Leucan pour apaiser ses douleurs. C’est pourquoi il est toujours attaché à la cause.

Le Défi têtes rasées Leucan, activité de financement majeure, mobilise la communauté dans un élan de solidarité afin d’offrir des services aux familles d’enfants atteints de cancer et d’investir dans la recherche clinique.

« Je suis chanceux. »

« J’ai toujours dit que j’étais chanceux d’avoir croisé ces jeunes enfants qui ont su m’émouvoir et m’ouvrir les yeux, déclare celui qui reconnaît sa chance d’avoir trois enfants en santé. Chaque fois que je réalise une entrevue avec l’un d’eux, poursuit-il, j’en ressors grandi. J’espère que chaque personne qui lira ce texte fera un don pour Leucan, parce que c’est tellement important d’aider ces jeunes. » Et d’ajouter : « C’est tellement un beau cadeau et ce que tu désires le plus. »

Le Défi têtes rasées aura lieu le 23 juin sur le site du Festival de Cirque Vaudreuil-Dorion de 13 h à 16 h. Il sera possible d’offrir des dons sur place, mais il est aussi possible de le faire dès maintenant en encourageant un participant au www.tetesrasees.com/fr/node/106/view/participants.

À propos de l'auteur

Myriam Delisle

Journaliste

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *