Les députées de Vaudreuil et Soulanges expliquent le plan économique

Marie-Claude Nichols et Lucie Charlebois sont fières du plan économique de leur gouvernement. Photothèque

La ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie, ministre responsable de la région de la Montérégie et députée de Soulanges, Lucie Charlebois ainsi que la députée de Vaudreuil et Whip adjointe du gouvernement, Marie-Claude Nichols ont tenu à expliquer la mise à jour économique que le gouvernement a rendue public au cours de derniers jours.

Bien qu’il y ait des généralités dans leur présentation, elles ont tenu à préciser que ce sont leurs circonscriptions qui en bénéficient. « Nous présentons exactement tout ce que l’on avait prévu lors de la dernière campagne électorale et cela donne un avant-goût de la prochaine. Nous sommes un gouvernement qui fait ce qu’il dit qu’il est pour faire », mentionne d’entrée de jeu, Lucie Charlebois.

Pour elle, il est clair qu’il fallait remettre de l’ordre dans la maison. « On avait parlé d’un équilibre budgétaire, on l’a fait, on a dit que nous allions poursuivre la réduction de la dette, on l’a fait. Nous voulions faire de l’économie un enjeu important, on l’a fait avec les 200, 000 emplois créés et ça, ça veut dire de nouveaux revenus en impôts. On a dit qu’on allait investir dans les services publics, on l’a fait. On n’a pas mis à la retraite des médecins et des infirmières comme un certain gouvernement, dont faisait partie M. Legault, a fait il y a quelques années.  On a surtout continué à investir de façon contrôlée », revendique-t-elle.

Lucie Charlebois se plaît aussi à mentionner que la cote de crédit du Québec est à la hausse et que l’économie est plus performante que jamais, ce qui est un plus pour tous les citoyens du Québec comme pour ceux de Vaudreuil-Soulanges.

Un plus pour les familles de Vaudreuil-Soulanges

C’est cette vigueur de l’économie qui permet au gouvernement d’annoncer de nouvelles mesures pour améliorer la qualité de vie des familles de la Montérégie. « Ces nouvelles mesures vont permettre de continuer à alléger le fardeau fiscal des Québécois, de réduire la pauvreté, d’investir davantage dans la réussite éducative et en santé, et d’appuyer l’économie de toutes les régions.

« Ce sont de bonnes nouvelles pour les familles de Vaudreuil et Soulanges, d’ajouter Marie-Claude Nichols. On parle de baisse d’impôt et de mesures afin d’aider les familles pour l’achat de fournitures lors de la rentrée scolaire. Ainsi, le gouvernement leur versera un supplément de 100 $ par enfant d’âge scolaire chaque année, en juillet. Pour l’année 2018, le gouvernement versera un montant de 100 $ par enfant en janvier, rappelle la députée de Vaudreuil. Et les taxes scolaires seront uniformisées. Il ne sera plus nécessaire de changer ou choisir une autre commission scolaire, aller vers une commission scolaire anglophone par exemple, pour payer des taxes moins élevées », clame-t-elle.

« Et les baisses d’impôt feront que, pour une personne ayant un revenu de 40 000 $, cela se traduira par une baisse de 500 $. On parle donc de 1 000 $ pour un couple ayant chacun un tel revenu, explique Lucie Charlebois. De plus, une famille avec deux enfants d’âge scolaire dont chaque conjoint gagne un revenu de 44 050 $ profitera d’une réduction annuelle de son fardeau fiscal de 1 200 $», mentionne-t-elle.

Autant Marie-Claude Nichols que Lucie Charlebois ont vivement déploré les critiques des partis d’opposition qui ont dénoncé ce plan économique. « S’ils considèrent que c’est Noël, et bien c’est tant mieux pour les citoyens », déclare haut et fort la députée de Vaudreuil.

Si le chef de la CAQ réalisait toutes les promesses qu’il a faites lors de sa tournée du Québec, on serait dans le trou pas à peu près, d’ajouter Lucie Charlebois en conclusion.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *