Les citoyens favorables à une nouveau parc à Saint-Polycarpe

Le maire de Saint-Polycarpe a recueilli les suggestions des citoyens du secteur de l’Encan en ce qui a trait à l’aménagement d’un nouveau parc. Photo Stéphane Fortier

Les citoyens du secteur résidentiel de l’Encan à Saint-Polycarpe étaient invités, le 29 août dernier, à une rencontre d’information et de consultation à propos d’un projet de parc qui doit éventuellement émerger dans ce quartier.

Le maire, Jean-Yves Poirier, flanqué, entre autres, du directeur général, Éric Lachapelle, était attentif aux attentes exprimées par les citoyens présents à cette rencontre. D’entrée de jeu, le maire a mentionné qu’une rencontre semblable s’était tenue, il y a un a et demi, à propos du parc de la Nouvelle-Longueuil. « Nous sommes ici pour recueillir les commentaires, positifs et négatifs, échanger, recevoir les idées des citoyens présents, a déclaré Jean-Yves Poirier en guise de mise en situation.  Ce dernier a fait remarquer que dans un aménagement résidentiel, 10 % doit être attribué à une espace parc.

Il faut d’abord rappeler que ce développement résidentiel a été érigé à l’endroit où se tenait un encan  il y a quelques années. Le terrain privilégié se situe entre la rue de l’église et la rue A. Pharand.

Tour à tour, les citoyens sont venus s’exprimer sur leur vision du parc idéal. La totalité des citoyens, la plupart étant parents de jeunes enfants, s’est montrée favorable à l’aménagement d’un parc.

Le maire a rappelé que, selon les commentaires qu’il avait déjà reçus, certains citoyens ne voyaient pas l’arrivée d’un nouveau parc comme étant une si bonne idée, prétextant que des parcs, à Saint-Polycarpe, il y en avait bien assez et que le parc situé au complexe sportif n’était pas si fréquenté.

Jeux d’eau

La question des jeux d’eau est l’idée qui est revenue le plus souvent. Des citoyens ont fait remarquer que pour profiter de telles installations, il faut aller dans une autre municipalité comme Saint-Clet ou Saint-Zotique.

D’autres ont amené l’idée, qui a bien plu au maire, de donner au parc une vocation intergénérationnelle où les adultes et aussi les adolescents pourraient avoir leur place. Une citoyenne a, par exemple, suggéré l’aménagement d’un terrain de basket-ball.

Jean-Yves Poirier est aussi revenu avec un aménagement en tenant compte de la capacité de payer des contribuables. « Nous avions déjà pensé, à Saint-Polycarpe, à une piscine municipale. Si de prime abord, cela ne semble pas coûter cher, tout ce qui vient avec  n’est pas donné. Quant aux jeux d’eau, pour 125 000 $ vous n’avez pratiquement rien, il faut donc défrayer un minimum de 175 000 $ à 200 000 $ pour avec des jeux d’eau adéquats », a énoncé le maire qui s’est tout de même montré favorable à l’aménagement de jeux d’eau.

Lors de cette soirée, les citoyens ont aussi parlé de la sécurité et de la vitesse de certains automobilistes aux abords des parcs et ailleurs. La question des dos d’âne, arrêts obligatoires et trottoirs a été abordée.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *