Le NPDQ fait connaitre son candidat dans Soulanges

Étienne Madelein sera le candidat du Nouveau Parti Démocratique du Québec de la circonscription de Soulanges compte mener une chaude lutte à la députée sortante Lucie Charlebois. (Photo : courtoisie)

Étienne Madelein sera le candidat du Nouveau Parti Démocratique du Québec de la circonscription de Soulanges dans le cadre de la prochaine élection provinciale. Pour lui, il est primordial d’améliorer la vie des gens.

Étudiant en science au Collège John Abott, le jeune homme de 18 ans assure que son âge ne jouera pas en sa défaveur. «Je suis peut-être jeune, mais je suis là pour les bonnes raisons.  À quoi ça sert d’avoir un député d’expérience si cette personne ne travaille pas pour les gens du comté. Les gens de Soulanges le vivent présentement avec Lucie Charlebois. La seule chose qu’elle fait s’est de suivre les lignes libérales.»

Le futur candidat explique que les dossiers qu’il entend prioriser, s’il est élu, sont la construction du futur hôpital de Vaudreuil-Soulanges de réduire les temps d’attente, d’améliorer les soins, dont les soins domicile, et d’ouvrir les CLSC de Rigaud et de Saint-Polycarpe les soirs et les fins de semaine.

«Nos infrastructures sont dans un état lamentable, insiste le candidat. 50% des routes au Québec reçoivent une note de D ou E. Quelle est la cause du déraillement à Saint-Polycarpe ? Je me doute bien que l’état de la voie a joué un rôle. Il est grand temps d’investir aussi dans des infrastructures dignes du Québec. Non seulement ça va nous coûter moins cher au bout du compte, mais ça améliore la productivité et la sécurité des gens ainsi que l’économie.»

M. Madelein compte mener une campagne proactive. Il entend rencontrer le plus d’électeurs possible.  «Je vais mener une campagne sur le sol à rencontrer le plus de gens possible aux événements et au porte-à-porte. La première image que je veux projeter c’est l’accessibilité. Je veux que tout le monde puisse me parler de leurs enjeux et de leurs idées. En fait, la question que je pose très souvent en rencontrant quelqu’un, c’est tout simplement « Quels sont vos enjeux?».

Pas de ligne de parti

Étienne Madelein dit n’avoir aucune ligne de parti à suivre. «Je prends par exemple le Parti libéral. Si les députés ne suivent pas la ligne du parti, ils sont expulsés. Pour Mme Charlebois, la réponse à cette question ne l’affecte pas, puisqu’elle suit la ligne du parti. Elle n’a pas le choix, car si elle n’allait pas dans ce sens, sa carrière politique serait en péril.»

Selon le candidat du NPDQ dans Soulanges, chacun des candidats de son parti est libre. «Nous croyons que les députés doivent d’abord et avant tout représenter les gens qui les auront élus et non le parti. Je n’ai donc pas de ligne de parti à suivre, l’opinion des habitants de Soulanges est la ligne que je vais suivre.»

 

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
En savoir plus
PUBLICITÉ