Le dynamique duo du Centre Multisports

Lucie Vachon et Gilles Besner forment le nouveau duo à la tête du Centre multisports.  ©  Christopher C. Jacques
Lucie Vachon et Gilles Besner forment le nouveau duo à la tête du Centre multisports.
© Christopher C. Jacques

Un nouveau directeur général

Le malheur des uns fait le bonheur des autres, dit l’adage. Gilles Besner, visiblement mécontent de sa situation comme directeur général de Coteau-du-Lac depuis l’élection du maire Guy Jasmin, se tourne vers le Centre Multisports. Une décision qui en réjouit plusieurs.

Le conseil d’administration du Centre Multisports a confirmé, la semaine dernière, la nomination de Gilles Besner au poste de directeur général. Cette confirmation atteste la rumeur selon laquelle le Coteaulacois avait quitté son poste à la Ville de Coteau-du-Lac.

Rappelons que l’administrateur était à l’emploi de la Municipalité depuis 26 ans, offrant ses services dans le secteur des loisirs et à la direction générale.

Par ailleurs, la direction du complexe sportif avait décidé de scinder le poste de directrice générale occupé par Lucie Vachon. Celle-ci pourra donc se concentrer sur les projets du centre. Gilles Besner, quant à lui, s’occupera des activités courantes à compter du 10 février.

Des projets plein la tête

Ce duo à la direction du complexe sportif régional réjouit Lucie Vachon. « L’arrivée de Gilles Besner va nous permettre de travailler en collaboration afin de mettre à profit nos forces dans le développement du centre », confie-t-elle aux Hebdos du Suroît.

Celle qui figure parmi les fondateurs du centre souligne que son nouveau poste lui permettra plus aisément de lancer des projets, comme une activité de financement estivale afin d’appuyer les 113 organisations sportives de la région. « Nous désirons collaborer au soutien de la mission de ces organisations dans l’éducation d’un mode de vie actif », indique Lucie Vachon.

Un honneur, des enjeux

« Lorsque j’ai été approché par le centre, ç’a été pour moi un grand honneur, mais aussi une surprise totale. J’atterris dans un milieu stimulant : les gens qui viennent ici le font pour se mettre en forme et avoir du plaisir. C’est vraiment un beau contexte pour travailler », souligne Gilles Besner.

S’il admet que le centre devra relever des défis, le sportif dans l’âme compte bien y apporter des solutions. « Le complexe est jeune, il a à peine un an; des ajustements restent à faire, soutient-il. Un de nos principaux défis est de le faire connaître à l’extérieur de Vaudreuil-Dorion, ville à laquelle il est souvent associé. C’est un centre régional et il faut que chacun des Vaudreuil-Soulangeois se l’approprie. »

Les prochains mois révéleront si les deux amis de longue date devenus collaborateurs sauront relever leurs objectifs.

 

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *