L’Association des gens d’affaires contre-attaque

Le président de l’Association des gens d’affaires de Saint-Lazare, Martin Couture, n’a pas apprécié que la conseillère municipale Lise Jolicoeur. Photo Photothèque

Le président de l’Association des gens d’affaires de Saint-Lazare, Martin Couture, n’a pas apprécié que la conseillère municipale du siège 1, Lise Jolicoeur, mette en doute la gestion des sommes recueillies par l’organisme.

On se souviendra que, lors d’une récente rencontre du conseil municipal, Lise Jolicoeur s’était opposée à l’octroi d’une somme de 2 000 $ pour la tenue du tournoi de golf de l’Association des gens d’affaires dont 50 % des profits sont versés à des organismes communautaires ou sportifs. Lise Jolicoeur mentionnait qu’elle avait obtenu des informations lui laissant croire qu’il y a absence totale de contrôle sur les sommes amassées par cet organisme.

Il n’en fallait pas plus pour que Martin Couture s’emporte. « Je me demande où Mme Jolicoeur a pris ces informations pour affirmer de telles choses », a d’abord déclaré le président de l’organisme. L’argent que nous avons sert à assurer la pérennité de l’organisme. Quand elle parle d’une absence totale de contrôle, elle vient nous traiter d’incompétents », déplore-t-il. Martin Couture n’accepte pas non plus que, par ses propos, elle s’en prenne aux autres membres du conseil d’administration. « Quant au fait que moi et Michel Poitras nous portions candidats en vue du prochain scrutin municipal, cela n’a rien à y voir. Nous sommes transparents et faisons la part des choses. Je ne vois pas où il y a un conflit d’intérêts. Des sommes semblables nous ont été octroyées par les années passées et nous ne faisions pas de politique », fait-il remarquer.

« Nous avons toujours eu une relation respectueuse envers Mme Jolicoeur et nous avons été très surpris qu’elle vote contre la résolution et qu’elle fasse une sortie publique », d’ajouter Michel Poitras.

Séance houleuse

La dernière assemblée publique a donné lieu à plusieurs commentaires des citoyens à propos de cette affaire en période de questions. Pour un, David Bellot a livré un vibrant plaidoyer en faveur de Lise Jolicoeur. Se sentant attaquée, la conseillère Brigitte Asselin a rappelé au citoyen que la Ville soutient tous les organismes. « L’Association des gens d’affaires de Saint-Lazare recueille de sommes depuis 15 ans et ce sont des organismes communautaires et sportifs qui en bénéficient. J’ai simplement demandé à Mme Jolicoeur pourquoi elle votait contre cette résolution cette année étant donné qu’auparavant, elle avait toujours appuyé cette démarche », s’est défendu Brigitte Asselin.

La période de questions s’est poursuivie jusque tard en soirée où d’autres interventions à propos de ce sujet ont eu lieu, dont celle de l’Association des gens d’affaires et son président.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *