La Ville de Rigaud protège son territoire exceptionnel

Mont Rigaud - Le territoire d'application et les valeurs écologiques 2016-06-22

Le 7 juillet, la Ville de Rigaud annonçait l’adoption du nouveau règlement de contrôle intérimaire par la MRC. Ce nouveau projet de règlement vient donc préciser le périmètre du secteur ciblé sur le mont Rigaud ainsi que les règles qui s’appliqueront dorénavant pour les nouvelles constructions et pour tout nouvel aménagement sur la montagne.

Le mont Rigaud est considéré comme une ressource majeure à valoriser pour l’importance de son couvert forestier, ses écosystèmes forestiers exceptionnels et la diversité des espèces fauniques et végétales. Plus de 269 espèces floristiques ont été répertoriées, dont plusieurs à statut précaire ou même très rare. De plus, dans la région de Vaudreuil-Soulanges, le mont Rigaud représente un important corridor vert.

La Ville a déjà informé les propriétaires de terrains vacants situés dans des zones protégées qu’elle les rencontrerait afin de convenir d’ententes qui seront avantageuses pour les deux parties. Puis, la Ville désire mettre tout en œuvre pour créer un véritable milieu naturel protégé qui sera accessible à tous.

« Ce projet est d’une telle importance qu’il se doit d’être un projet collectif. Alors qu’il n’y a pas si longtemps de cela on rasait des forêts entières sans même penser aux conséquences, aujourd’hui on ne peut plus agir de la sorte. En tant que société, il est de notre devoir de penser aux prochaines générations et de leur laisser une planète qui soit vivable! » a expliqué le maire de Rigaud, monsieur Hans Gruenwald Jr.

Classes de valeur écologique

Une firme d’experts en biologie a classé le territoire du mont Rigaud sous 5 classes de valeur soit : très faible, faible, moyenne, élevée et très élevée. Ainsi, avec le nouveau règlement de contrôle intérimaire, deux situations seront possibles. La première situation s’applique aux terrains qui sont situés dans les zones dont la valeur écologique est très faible, faible et moyenne. De nouvelles constructions et travaux seront autorisés, mais à certaines conditions. L’idée est de faire un minimum de déboisement et de privilégier un espace où la valeur écologique est plus faible et où le terrain n’est plus à l’état naturel.

La deuxième situation s’applique aux terrains qui sont situés dans les zones dont la valeur écologie est élevée et très élevée. Dorénavant, les constructions principales sont interdites. Seuls les constructions accessoires et travaux sont autorisés aux mêmes conditions que la situation précédente. De plus, pour l’ensemble des propriétaires situés sur le mont Rigaud, il est désormais prohibé d’avoir de nouveaux centres équestres, de nouvelles écuries associées à une maison, de faire de l’exploitation forestière et de l’exploitation sylvicole. Finalement, toute coupe d’arbres, que ce soit à des fins commerciales ou personnelles (par exemple pour du bois de chauffage), est désormais interdite sur le mont Rigaud.

Conditions particulières et exceptions

Certaines nuances ont tout de même été apportées au règlement, telles que l’autorisation de couper un arbre s’il est dangereux pour la sécurité des personnes, s’il cause des dommages à une propriété, si l’arbre est mort, l’autorisation d’effectuer des travaux exigés par la loi comme le remplacement d’une installation septique ainsi que l’autorisation d’effectuer des travaux visant à assurer la sécurité publique comme des travaux de voirie. En tout temps, les citoyens sont invités à contacter le Service de l’urbanisme et de l’environnement afin de vérifier s’ils contreviennent ou non à ce nouveau règlement.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *