La résilience : comment lâcher prise pour mieux rebondir

Le conférencier sera à Rigaud mercredi soir pour une conférence gratuite offerte aux sinistrés.

Le conférencier Alain Samson rencontrera les citoyens de Rigaud et de toute la région, touchés par les inondations, lors d’un conférence gratuite à l’édifice Paul-Brasseur, au 10, rue st-Jean-Baptiste est, ce mercredi à 19 h.

Pour beaucoup de gens, le monde se divise en deux groupes : les chanceux et les malchanceux. Les premiers ont des vies heureuses, les deuxièmes naviguent d’échec en échec. Les premiers ont des emplois dans lesquels ils se réalisent, les deuxièmes croupissent dans des jobs ingrates. Les premiers ont trouvé le partenaire de vie idéal; les autres vont d’échec amoureux en échec amoureux.

À écouter ces gens, c’est comme si le destin choisissait qui seront les gagnants et qui seront les perdants. C’est comme si vous deviez vous contenter de la donne que la vie vous a offert. Mais il n’en est rien. Cette façon de voir repose sur une mauvaise définition de la chance.

La chance, c’est ce trait de caractère qui vous permet de profiter du hasard. Et vous pouvez dès maintenant, si vous le souhaitez, devenir plus chanceux. Des études scientifiques s’échelonnant sur près de 10 ans ont tenté de comprendre ce qui distinguait les personnes chanceuses des personnes malchanceuses. Les résultats de ces études sont clairs : vous pouvez décider de faire grandir votre chance. Il suffit de développer six habitudes.

Bonne nouvelle : les gens ne naissent pas chanceux ou malchanceux. Vous pouvez commencer dès maintenant à faire grandir votre chance. Cessez de vous fier au destin et commencez à réaliser vos rêves dès aujourd’hui. Faites votre C.H.A.N.C.E.

Choisissez d’aller plus loin

Happez l’instant présent

Anticipez positivement l’avenir

Nourrissez votre réseau de contact

Contextualisez les obstacles. C’est ici qu’entre en jeu la force de la résilience

Exécuter sans plus attendre

En plus d’être conférencier sur la résilience, Alain Samson a vécu les inondations de Saint-Jean-sur-Richelieu en 2011.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *