La planète au cœur des préoccupations à l’ESS

Louis-Cédrik Leduc et Jo-Anne Grandmont, peu avant la conférence de l’ambassadrice de la fondation David Suzuki, et un des kiosques à l'école secondaire Soulanges. (Photos Yanick Michaud)
Louis-Cédrik Leduc et Jo-Anne Grandmont, peu avant la conférence de l’ambassadrice de la fondation David Suzuki. (Photo Yanick Michaud)
yan UNE Terre_wb
Un des groupes a choisi de créer une œuvre à partir de matériaux recyclés. (Photo Yanick Michaud)

Les 20 et 21 avril, en vue du Jour de la Terre, les étudiants de cinquième secondaire de l’École secondaire Soulanges ont tenu une exposition.

Le projet, organisé par Annie Fontaine et Virginie de Lucie, enseignantes en monde contemporain, a permis à près de 200 élèves de s’engager de près ou de loin, au mieux-être de la planète. L’objectif? « Je voulais qu’ils s’engagent dans un projet de leur choix, pour sensibiliser les élèves de l’école à l’environnement », a souligné madame Fontaine.

Ainsi, plusieurs kiosques ont démontré quelques problématiques et actions, dont les pluies acides, la pollution des océans, la reforestation, l’effet de serre et la venue des produits biologiques. Un étudiant, Louis-Cédrik Leduc, a même invité une conférencière de la fondation David Suzuki, Jo-Anne Grandmont, qui a abordé avec eux l’histoire de la planète, l’effet qu’à l’humain sur celle-ci et le biomimétisme.

 

 

 

 

À propos de l'auteur

Myriam Delisle

Journaliste

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
FAITES-VITE
PUBLICITÉ