La MRC accueille deux nouveaux premiers répondants

Patrice Lavergne, directeur du Service incendie et Jacques Séguin, conseiller municipal et pompier volontaire à Sainte-Justine-de-Newton, sont heureux de pouvoir offrir un service de premier répondant. Photo Stéphane Fortier

Le Service incendie de la municipalité de Sainte-Justine-de-Newton offre maintenant le service de premier répondant (PR) et, pour Sainte-Marthe, le tout sera officiel le 15 avril.

C’est le directeur du Service incendie, Patrice Lavergne qui en a fait l’annonce le 27 février dernier alors que le statut de premier répondant devenait officiel. « Maintenant, nous serons appelés automatiquement s’il y a un accident de la route, par exemple. Nous sommes une des premières municipalités de 1200 habitants et moins à offrir le service de PR dans Vaudreuil-Soulanges », indique fièrement Patrice Lavergne. Ce dernier, qui a convaincu le conseil municipal du bien-fondé de cette orientation,  affirme qu’il s’agit d’un virage indispensable pour l’avenir. « Une fois que le conseil municipal m’a donné le O.K., j’ai tout de suite entrepris les démarches », rappelle le directeur du Service incendie.

Il va de soi que tous les pompiers auront eu toute la formation nécessaire pour offrir adéquatement ce nouveau service. On parle ici de premiers répondants de niveau 2. Une équipe d’intervenants sera disponible pour répondre aux appels 24 heures sur 24 et intervenir immédiatement sur le lieu de l’urgence. Les PR répondront pour des appels d’arrêts cardio-respiratoires, de réactions allergiques graves et de trauma.

Non seulement les pompiers recevront toutes les notions nécessaires, mais des citoyens prendront également part à cette formation.

Le but du service est, bien sûr, de répondre plus rapidement à une urgence, que cela soit un accident ou un incendie.  « Il est prouvé que plus la victime est stabilisée rapidement et moins les risques de séquelles sont grands », mentionne de son côté, Jacques Séguin, conseiller municipal à Sainte-Justine-de-Newton et lui-même pompier volontaire. Les intervenants seront en mesure de stabiliser l’état de la victime dans l’attente des ambulanciers. « Avec le nouveau service, les risques de complications médicales voire de mortalité chez les victimes en sera d’autant diminués », assure Patrice Lavergne.

Obtenir le service de PR à Sainte-Justine-de-Newton et Sainte-Marthe s’avérait très important. « C’était un besoin parce que, à cause de l’éloignement, le délai d’attente des ambulances est souvent très long. On parle de 45 minutes parfois. Nous, à l’intérieur de 10 minutes, nous pouvons intervenir », fait remarquer Patrice Lavergne. Ce dernier donne comme exemple un jeune homme qui a eu besoin d’une intervention urgente suite à un accident de motoneige en plein boisé, le 4 février. « Notre intervention lui a sauvé la vie », relate le directeur. « Effectivement, nous avons déjà vécu des expériences où il fallait intervenir rapidement auprès d’une personne blessée », renchérit Jacques Séguin.

Budget respecté

La Municipalité de Sainte-Justine de Newton a reçu un montant de 10 000$ du ministère de la Santé et des Services sociaux pour la formation et pour l’achat de matériel nécessaire. « Et nous avons reçu un défibrillateur, gracieuseté de la Fondation Cardio-Montérégienne (Focam) », révèle Patrice Lavergne. Une somme de 10 000 $ de la même source est également attendue à Sainte-Marthe, mais la formation va débuter le 16 mars et se terminer le 1er avril.

Avec l’ajout de Sainte-Justine-de-Newton et Sainte-Marthe, il y aura neuf municipalités qui offriront désormais un service de PR.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *