La folie Pokémon Go dans Vaudreuil-Soulanges

L’excitation entourant toute nouvelle application de Nintendo, Pokémon Go, envahit la région de Vaudreuil-Soulanges depuis le 6 juillet.

Même si le jeu n’est pas encore officiellement disponible au Canada, ceux qui attendaient depuis longtemps la venue du jeu n’ont pu s’empêcher de trouver le moyen de le télécharger.

Mais qu’est-ce que Pokémon Go? Vous avez probablement déjà entendu parler de Pokémon, d’abord un jeu vidéo, puis une série télévisée qui a fait fureur vers la fin des années 90. Cette fois, Nintendo y est allé avec un jeu de style géocaching où le joueur doit se déplacer dans les rues pour y rencontrer des Pokémons et tenter de les attraper.

Les cyberdresseurs peuvent par la suite se déplacer dans ce qui s’appelle des PokéStops où ils peuvent récupérer des objets les faisant progresser dans leur quête, ou encore dans les arènes où ils peuvent combattre contre d’autres joueurs pour devenir champions et ainsi défendre leur titre.

Ces lieux sont nombreux et faciles à reconnaître. Par exemple : un parc, un site historique, une église. La Maison Félix Leclerc de Vaudreuil a d’ailleurs indiqué sur sa page Facebook qu’elle était un PokéStop, invitant du même coup la population à y faire un tour.

Avec ses plusieurs millions de téléchargements, l’application Pokémon Go est en voie de dépasser plusieurs géants, comme Twitter, Snapchat et Tinder. Le jeu n’étant pourtant officiellement sorti que dans trois pays, soit les États-Unis, l’Australie et la Nouvelle-Zélande.

« C’est fou de voir où on est rendu, rapporte Mathis Denis de Notre-Dame-de-l’Île-Perrot, 20 ans et fan de la série depuis sa tendre enfance. Quand je repense aux heures passées à jouer sur mon Game Boy aux différents jeux de Pokémon et de voir que maintenant je peux moi-même agir en tant que dresseur, ça me ramène en enfance. »

« Sérieusement ce jeu est un rêve pour notre génération », a pour sa part commenté le perrotdamois Félix Charpentier, 18 ans.

Un texte de Renaud Bourbonnais, journaliste

À propos de l'auteur

Stéphanie Lacroix

Journaliste

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *