La drôle de vie de Michel Barrette

michel-barrette-drole-de-vie-fond-blancDepuis près d’un an, Michel Barrette parcourt le Québec avec son dernier spectacle Drôle de vie. Quand nous l’avons joint au téléphone pour nous en parler, il était sur la route pour remorquer la voiture avec laquelle il effectuera une course, en compagnie de son fils, en Floride le 31 décembre prochain.

« Je m’en vais en Floride en fin de semaine prochaine. On va mélanger vacances et course automobile. Ça adonne comme ça. Des fois, on est à la maison, des fois en Floride, des fois en croisière. On est toujours en vacances, mais il n’y a pas une habitude ferme », précise Michel Barrette à propos de ses célébrations du temps des fêtes.

Souvenirs et nostalgie

Michel Barrette avoue qu’il peut facilement être triste à cette période de l’année. Celui qui trouve toujours la manière de faire rire avec ses mille et un souvenirs en spectacle est un nostalgique de première et un homme sensible, comme on a pu le voir lors de l’hommage qui lui a été rendu au Festival Juste pour Rire, l’été dernier, où il a eu la larme à l’œil à plusieurs reprises.

« Il faut que je fasse attention, parce que je peux facilement avoir le temps des fêtes triste, parce qu’il y a plein de souvenirs qui reviennent et il y a des gens qui ne sont plus là. Je trouve ça dur de m’apercevoir, quand je fais le bilan de l’année, qu’il y a des gens qui sont partis », avoue l’artiste, qui s’arrange pour avoir du fun afin de contrer la nostalgie.

Incontournable classique

Dans quelques jours, il suffira d’ouvrir la radio pour que la chanson Le temps d’une dinde se fasse entendre. Un petit rigodon, qui a trouvé sa place dans les classiques du temps des fêtes de bien des Québécois. Chez Michel Barrette, pas question de faire jouer le disque, bien que l’artiste ne renie pas son passé et son fameux personnage de Roland Hi ! Ha! Tremblay.

« Dans le show je parle de Hi! Ha!. Ça fait 23 ans que je ne le fais plus. Il y a encore des gens qui m’appellent Hi! Ha!, des gens qui pensent que je fais Hi! Ha! ou des gens qui me demandent quand je vais le refaire. J’ai adoré le personnage, mais il est mort et il est très bien où il est », affirme Michel Barrette, ajoutant que son classique de Noël c’est plutôt d’écouter le film Christmas Vacation en famille.

Spectacle le plus drôle

Lorsqu’il monte sur scène, Michel Barrette préconise un décor des plus épurés. Comme dans les deux spectacles précédents, la chaise berçante de son grand-père est encore une fois le seul élément de décor de Drôle de vie. Un lien avec son passé, mais aussi bien pratique pour s’asseoir à quelques reprises pendant les 90 minutes que dure sa prestation, sans entracte.

« Il y quelque chose de très cuisine d’une autre époque, d’avoir une chaise berçante blanche au centre de la scène et qui donne le ton à ce que je fais sur scène. C’est-à-dire de raconter, que cela soit dans ma cuisine ou sur scène c’est le même bonhomme et le même genre d’humour », souligne Michel Barrette.

Lorsqu’on lui demande de quoi il a eu envie de parler dans ce 11e spectacle, Michel Barrette rigole. C’est la question que tous les humoristes trouvent la plus embêtante, m’explique-t-il. Celui qui aura 60 ans en avril prochain raconte encore et toujours des histoires de la vie, qu’il a piquées aux diverses tranches d’âge.

« C’est un long monologue d’une heure et demie, et parfois plus. De quoi je parle? Dans le fond, la réponse c’est: la vie. J’ai 60 ans et 33 ans de carrière, ça va dans tous les sens. Ça va dans qu’est-ce que c’est de vieillir. Qu’est-ce que c’est l’éducation des enfants? Qu’est-ce que c’est avoir 50 ans de différence avec son plus jeune enfant? Qu’est-ce que c’est que vieillir sexuellement », détaille l’humoriste, ajoutant que c’est le spectacle dans lequel, il a eu le plus de plaisir. Il s’aperçoit aussi que plus il a du fun sur scène, plus le public en a dans la salle.

Avant de tomber dans le showbiz, Michel Barrette a exercé plusieurs métiers. Il en parle d’ailleurs dans son spectacle. Aujourd’hui, Michel Barrette porte encore plusieurs chapeaux. Il est plus qu’un humoriste. Il anime des émissions, en plus d’interpréter des rôles au petit et au grand écran, quoiqu’on ne l’ait pas vu jouer un personnage depuis environ cinq ans. Peut-être que son projet de film Une par jour l’occupe, mais il y a aussi le fait qu’il est devenu le propriétaire de l’hôtel les Trois Tilleuls. Il est très fier d’y offrir, maintenant, une salle de spectacles où les artistes sont nombreux à vouloir y présenter leurs numéros. L’humoriste affirme que la vue sur la rivière fait de sa salle l’une des plus belles.

Depuis vendredi dernier, Michel Barrette est en vacances. La fin de semaine prochaine, il se dirigera vers la Floride où il célébrera les fêtes en famille sous les doux rayons du soleil. Il remontera sur scène à la mi-janvier. Son spectacle Drôle de vie, qui s’adresse à un public de tous les âges, s’arrêtera à la salle Pauline-Julien, le 17 février, et à la salle Albert-Dumouchel, le 8 avril.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
Informez-vous
PUBLICITÉ