Jérémy Demay, humoriste et motivateur

À la suite de la parution de son livre de croissance personnelle, La Liste, l’humoriste Jérémy Demay va à la rencontre du public et parle de sa quête du bonheur. Entrevue avec un homme inspirant.

Tu viens nous parler de ton livre La Liste dans une conférence qui coïncide avec la Semaine de la santé mentale. Tu y aborderas ta propre dépression d’il y a plusieurs années.

Comment as-tu su que tu vivais une dépression?
J’avais pu envie de rien faire, j’avais envie de dormir, d’être dans mon lit sous ma couette et attendre que la nuit revienne pour oublier ma vie.
À ce moment-là c’est soit antidépresseurs, soit trouver d’autres façons de se sortir de là, un espèce de wake-up call que la vie te fait, c’est bon, ça veut dire que ton corps te dit, ça suffit, il faut faire quelque chose!

Comment t’es-tu sorti de cette période difficile?
Des livres, et j’ai une amie qui est thérapeute qui m’a beaucoup aidé à me sentir mieux. Après ça a été un enchaînement de plusieurs choses que j’ai trouvées au fur et à mesure, ça m’a amené aujourd’hui à faire du yoga, à méditer, ça m’a amené à prendre plus soin de ma santé au niveau alimentaire…C’est un travail que j’ai commencé et c’est devenu une passion, de travailler sur moi et de vouloir évoluer et guérir. Je continue aujourd’hui, j’essaie toujours de nouvelles choses. C’est devenu un mode de vie.

Est-ce que la thérapie a vraiment été importante?

Ce qui m’a beaucoup aidé, j’ai vu une psychothérapeute qui est aussi hypnothérapeute. Je fais beaucoup d’hypnose. C’est complètement différent de juste voir une thérapeute qui te parle, tu lui parles de tes problèmes et je pense qu’à ce moment-là tu tournes en rond… Ça ne guérit rien,alors que l’hypnose, ça te guérit en profondeur. J’en fais toujours aujourd’hui d’ailleurs.

Malgré tes outils presque infaillibles pour accéder au bonheur, t’arrive-t-il encore d’avoir des périodes creuses?

C’est plus facile me remonter, mais je ne suis pas à l’abri de me sentir démoralisé et déprimé et avoir envie d’être seul… Ça fait juste m’encourager à continuer à m’améliorer, à me guérir. Je dis tout le temps guérir parce que c’est pour moi le mot essentiel, c’est la seule vraie clé, s’il y avait un outil à donner aux gens aujourd’hui ça serait vraiment ça. Ça serait se guérir de toutes les blessures qu’on a pu avoir, toutes les programmations qu’on s’est faites quand on était jeunes, les peurs, c’est ça qui nous empêche d’être libres et nous sentir bien.

Te considères-tu comme un spécialiste en croissance personnelle depuis le succès de ton livre?

Je ne me considère aucunement comme un spécialiste. Je me considère juste comme quelqu’un qui a expérimenté et qui a guéri certaines choses et qui dit maintenant « j’ai réussi en faisant ça »… je suis juste un être humain comme n’importe qui qui partage certaines petites choses qu’il a apprises… je me considère comme quelqu’un qui a trouvé une façon qui a marché pour moi.

Comment gères-tu ta carrière d’humoriste d’un côté et d’auteur de l’autre?

C’est deux mondes différents, mais pour moi c’est deux mondes qui sont ensemble parce qu’ils font partie totalement de moi. Dans la vie des fois je suis très sérieux je parle de sujets profonds et des fois tu me fais une blague de pet et je trouve ça très drôle, ça n’empêche pas que des fois je sois très très léger et très immature et des fois plus sérieux et plus profond, mais les deux font partie totalement de moi. Je mêle les deux. Des fois dans mon humour je mets un peu de ça et dans ma conférence je mets un peu d’humour et les deux font un beau mélange je trouve, pour tout le monde.

Un autre livre dans la mire?

Oui, il y a un autre livre, parce que tu sais, je grandis et j’apprends des choses. Comme n’importe quel être humain je muris et j’apprends, je réalise que j’ai peut-être dit des choses que je ne crois plus aujourd’hui. J’évolue et avec mon évolution viennent de nouvelles choses que je vais vouloir partager.

À propos de l'auteur

Myriam Delisle

Journaliste

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *