Itinérance : Lucie Charlebois engagée

L’itinérance est un phénomène qui touche toutes les régions du Québec.
L’itinérance est un phénomène qui touche toutes les régions du Québec.

Société – Lucie Charlebois, par son poste de ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse et à la Santé publique, est responsable du dossier de l’itinérance. Elle tient à certifier que le gouvernement a toujours adhéré à l’approche québécoise de lutte contre l’itinérance.

« L’objectif de notre gouvernement de prévenir et de réduire l’itinérance est toujours aussi fort. Nous nous sommes dotés d’un plan d’action qui s’inscrit en complémentarité avec les nombreux travaux réalisés en la matière au Québec dans les dernières années. Notre plan d’action s’appuie sur une approche préventive audacieuse et, malgré le contexte actuel qui appelle notre gouvernement à une grande rigueur budgétaire, nous avons non seulement maintenu les sommes investies dans la lutte contre l’itinérance, mais nous les avons bonifié de 4,6 millions de dollars », a déclaré la ministre Lucie Charlebois.

En effet, rappelons que des investissements supplémentaires de 4,6 millions de dollars en provenance du réseau de la santé et des services sociaux se sont ajoutés cette année aux 8,1 millions déjà investis dans la lutte contre l’itinérance. Des sommes auxquelles s’ajoute aussi l’investissement de 42 millions de dollars annoncé lors du dernier budget pour la réalisation de 500 logements sociaux réservés à la clientèle itinérante ou à risque de le devenir.

« Au Québec, absolument tous les acteurs du milieu s’accordent pour dire que l’itinérance est une problématique complexe aux visages multiples. C’est pourquoi notre gouvernement privilégie une approche globale, cohérente et durable qui s’inscrit en ligne directe avec les orientations du Québec. À cet effet, nous privilégions une diversité d’actions, et des mesures concrètes sont entreprises afin de contrer l’itinérance non seulement dans les grands centres, mais également dans les régions. C’est grâce à l’engagement et la mobilisation de tous que nous nous donnons collectivement les moyens d’agir en complémentarité afin d’intervenir directement sur ce qui engendre ce phénomène et de permettre à de nombreuses personnes de se sortir de la rue », a aussi fait savoir la députée de Soulanges.

La ministre déléguée a également tenu à rappeler que le Plan d’action interministériel en itinérance 2015-2020 lancé le 7 décembre dernier est centré sur le parcours de vie des personnes, et qu’il est l’aboutissement d’une démarche issue de la collaboration du ministère de la Santé et des Services sociaux et de 15 autres ministères et organismes, ainsi que d’un comité d’experts et d’une vaste consultation.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *