Inondations: Des gestes généreux qui font du bien

Les offres plus généreuses les unes que les autres fusent de toutes parts depuis la semaine dernière, alors que la situation a dégénéré dans dix municipalités de la région à cause de la crue des eaux. Depuis, une grande communauté met l’épaule à la roue pour aider ceux qui en ont besoin.

À Rigaud, le mécanisme est bien en place pour coordonner les nombreux bénévoles qui affluent pour aider, mentionnait le maire de Rigaud lors de son point de presse, ce matin.

« C’est comme des fourmis qui se promènent partout. Ça fonctionne et on a du personnel en place pour bien les organiser. On travaille fort pour les diriger à la bonne place pour être le plus efficace possible », a souligné Hans Gruenwald. Le maire, qui ne dort que quelques heures par jour, est très touché par tout le travail se faisant sur le terrain par les bénévoles.

Véronique Cunche, directrice des loisirs et des services communautaires de Rigaud avoue qu’ils en ont même trop par moment. Celle qui coordonne le Centre de services et d’accueil des sinistrés, qui étaient au nombre de 246 ce matin, souligne que la région est très mobilisée.

« C’est effrayant de voir toute la mobilisation de la région pour nous venir en aide. Je suis certaine que ça doit être pareil partout dans Vaudreuil-Soulanges maintenant. Les gens sont tellement généreux, les restaurateurs, les fournisseurs. J’ai plein d’offres et je ne peux pas tout accepter. Je voudrais remercier tout le monde pour leur générosité. C’est souvent dans le besoin qu’on se serre les coudes et qu’on s’entraide. Je voudrais vous remercier au nom de la communauté de Rigaud », de déclarer Véronique Cunche, faisant remarquer qu’il faut aussi se garder des forces pour après, quand l’eau va se retirer.

Effectivement, les gestes de générosité on en voit beaucoup sur le terrain, particulièrement depuis quelques jours. Il est autant difficile de comptabiliser le nombre de citoyens touchés par les inondations dans Pointe-Fortune, Rigaud, Hudson, Vaudreuil-sur-le-Lac, L’Île-Cadieux, Vaudreuil-Dorion, Terrasse-Vaudreuil, Île-Perrot, Pincourt et Sainte-Anne-de-Bellevue, que d’énumérer tous les gestes de solidarité posés par des citoyens, des commerçants et des organismes de la région.

Nourrir les gens
De nombreux restaurateurs distribuent de la nourriture gratuitement aux sinistrés et aux bénévoles. À Vaudreuil-Dorion, le restaurateur Jonathan Auger du restaurant Olivia se déplace avec son camion pour offrir des centaines de repas aux bénévoles, aux employés de la Ville ainsi qu’au service d’urgence à Vaudreuil-Dorion et Pincourt. Il continue de donner de son temps, même si l’eau s’est accumulée dans le stationnement de son établissement, l’obligeant à fermer depuis hier.

« L’équipe travaille fort. On s’est levé très tôt ce matin pour tout préparer. On fait notre possible pour aider la communauté. C’est la moindre des choses d’aider les autres », dit celui qui a connu deux inondations dans le passé. Pour lui, c’est comme donner au suivant.

À Rigaud, l’organisme le Café de la débrouille, qui dessert habituellement une cinquantaine de familles, a arrêté de compter le nombre de personnes auxquelles il distribue de la nourriture depuis trois semaines. Les sinistrés qui se sont enregistrés à la bibliothèque peuvent venir les voir avec les coupons de la Croix-Rouge pour obtenir des denrées et des repas préparés.

« La première journée que ç’a commencé la Ville nous a demandé si l’on pouvait recevoir une commande de Moisson Sud-Ouest pour dépanner. Tout s’est mis en branle et c’est depuis ce temps-là qu’on aide », explique le directeur général, Richard Lefebvre. De surcroît, chaque jour, le Café de la débrouille apporte des collations, des fruits et des petites gâteries à la bibliothèque pour les bénévoles et les sinistrés qui y transitent. L’organisme n’a pas besoin de bénévoles supplémentaires pour le moment, mais anticipe le moment où l’eau va se retirer et que les résidents auront des besoins massifs en nourriture lorsqu’ils retourneront chez eux.

Bien au chaud
De nombreux citoyens refusent de quitter leur résidence, souhaitant y rester pour tenter de sauver leur maison et les biens qui s’y trouvent. Cependant, il vient un moment où certains baissent les bras ou qu’ils sont obligés de quitter les lieux. Sur les réseaux sociaux, plusieurs personnes offrent d’accueillir des familles sous leur toit. Les familles et les amis des résidents devant quitter leur maison sont aussi d’une grande aide. Les sinistrés qui s’inscrivent auprès de la Croix-Rouge à Rigaud sont hébergés dans des établissements comme le Collège des douanes, le Collège Bourget et les hôtels de la ville.

De leur propre chef, les propriétaires du camping Choisy, situé à Rigaud, ont décidé d’offrir l’hébergement gratuit aux sinistrés des inondations. L’idée leur ait venue lorsqu’un sinistré s’est informer des tarifs pour s’installer temporairement au camping.

«Ensuite ça s’est développé. L’un de nos campeurs a téléphoné pour offrir sa roulotte pour quelqu’un qui en avait besoin. On a fait une tournée des campeurs et on a nos roulottes de location qu’on peut offrir aussi. Avec les roulottes c’est possible d’avoir des couples avec des enfants, qui pourront prendre l’autobus pour aller à l’école à partir d’ici», précise Richard Poirier, propriétaire du camping depuis cinq ans. Son offre est bonne tant que les sinistrés en auront besoin. Les 24 douches du terrain de camping sont également disponibles pour les personnes dans le besoin qui, même si elles ne sont pas hébergées sur le site, souhaiteraient prendre une  bonne douche chaude.

Les événements uniques vécus pour les citoyens de la région, engendre des gestes exceptionnels de la part de toute la communauté. Parfois, l’aide devient trop nombreuse et les municipalités sont obligées de mettre un frein à l’enthousiasme pour quelques heures ou de modifier leurs demandes. D’autres propositions de soutien, comme celle de Conteneurs Experts S.D., une entreprise de Vaudreuil-Dorion ayant offert ses conteneurs aux municipalités touchées, reste inutilisée à ce jour.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *