Incivilités : Une rentrée difficile à Sainte-Anne-de-Bellevue

Différents intervenants se mobilisent pour apaiser les résidents exaspérés du comportement de certains étudiants à Sainte-Anne-de-Bellevue.

Apres1Des résidents et des commerçants de Sainte-Anne-de-Bellevue se plaignent d’être dérangés par le bruit et par des incivilités commises en soirée et la nuit, depuis le début des classes au Collège John-Abbott et à l’Université McGill.

Avec leurs partenaires du milieu, les policiers du poste de quartier (PDQ) 1 ont entrepris une campagne de sensibilisation auprès des étudiants pour remédier à la situation. Des interventions policières de contrôle sont également prévues pour faire respecter les règlements municipaux et les lois.

La nuit, le bruit nuit

En collaboration avec les responsables des opérations de sécurité et des résidences étudiantes de ces institutions ainsi qu’avec le président de l’association étudiante du Campus Macdonald de l’Université, les policiers du poste de quartier (PDQ) 1 rappellent à tous les étudiants l’importance du respect d’autrui pour maintenir une cohabitation harmonieuse. La collaboration de tous est essentielle pour préserver des relations de bon voisinage et la quiétude du secteur.

Le fait de commettre une incivilité est passible de constats d’infraction dont les montants varient entre 100$ et 500$, avant les frais.

Bruit ou tapage nocturne : 500$ + frais de 140$

Bagarre : 500$ + frais de 140$

Boire sur la voie publique : 500$ + frais de 140$

Uriner sur la voie publique  : 100$ + frais de 48$

Troubler la paix sur la voie publique : 500$ + frais de 140$

À propos de l'auteur

Stéphanie Lacroix

Journaliste

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
Informez-vous
PUBLICITÉ