Incendie dévastateur à Hudson

Un immeuble à logements complètement détruit

Les résidents d’un immeuble de 14 logements situé au 542, rue Main à Hudson se sont retrouvés à la rue dimanche dernier. Un incendie a complètement ravagé leur logis.

Un incendie a complètement ravagé un immeuble à logements de la rue Main, à Hudson, dimanche dernier.              © Jessica Leblanc
Un incendie a complètement ravagé un immeuble à logements de la rue Main, à Hudson, dimanche dernier. © Jessica Leblanc

Le brasier s’est déclaré vers 18 h 50 le 4 mai au deuxième étage de ce logement qui se trouve tout juste en face de la caserne d’Hudson. Les pompiers sont rapidement arrivés sur place, mais les flammes s’étaient déjà propagées dans le toit. Ils ont donc dû faire appel à leurs compatriotes de Rigaud, de Saint-Lazare, de Vaudreuil, de Pincourt et de Sainte-Marthe pour parvenir à maîtriser l’incendie. « Entre cinquante et soixante pompiers ont combattu l’incendie jusqu’aux petites heures du matin. Les dernières flammes ont été éteintes vers 3 h lundi matin », rapporte le directeur adjoint du service incendie de Hudson, Daniel Leblanc.

Heureusement, on ne compte aucun blessé parmi la vingtaine de résidents de l’immeuble à logements. Seul un des sapeurs a dû recevoir des soins pour traiter une blessure mineure à l’épaule. Les sinistrés ont tous été pris en charge par la Croix-Rouge. Lundi matin, un bénévole sur place indiquait que plusieurs résidents de l’immeuble détruit ont eu recours aux vêtements et à la nourriture offerts par l’organisme.

Selon la Sûreté du Québec de la Montérégie, il ne s’agirait pas d’un incendie d’origine criminel. Les enquêteurs n’ont décelé aucune trace d’accélérant sur les lieux. Il s’agirait plutôt d’un triste accident. La thèse d’un feu de cuisson serait priorisée pour le moment. Une enquête est en cours par le service incendie d’Hudson afin de faire lumière sur l’origine du brasier qui a débuté dans un logement du deuxième étage.

Tentative de vol

Le vendredi 2 mai, vers 18 h 15, un jeune homme dans la vingtaine aurait été aperçu par un témoin en train de fracasser la vitre d’un véhicule à Pincourt. Le suspect s’en serait pris à une voiture de marque Infinity et se serait dirigé vers le coffre arrière pour y commettre un vol. Lorsqu’il a constaté qu’on le regardait, il a aussitôt pris la fuite. Il serait alors monté à bord d’un véhicule de marque Hyundai Accent ou Honda Civic, deux portes, de couleur grise.

Le témoin a dès lors communiqué avec les autorités pour rapporter le méfait. Sur place les policiers ont constaté qu’un ordinateur portable se trouvait à l’intérieur du véhicule endommagé et que le suspect ne semblait pas être parvenu à s’emparer d’un quelconque objet. Les dommages sur la voiture haut de gamme sont évalués à quelques milliers de dollars.

Une description du suspect a été fournie par les enquêteurs dans l’espoir de recueillir de l’information du public. Il s’agit d’un homme dans la vingtaine, grand et mince, possiblement d’origine asiatique. Au moment du délit, il portait une casquette et une veste foncée.

Quiconque croit détenir des renseignements concernant ce suspect peut communiquer immédiatement avec le poste local de la Sûreté du Québec au 450 456-3883.

Trafiquant de drogue arrêté à Vaudreuil-Dorion

Par ailleurs, un résident de Montréal transportant une importante quantité de cannabis dans sa voiture a été arrêté à Vaudreuil-Dorion vers 2 h le matin du 2 mai. Il se trouvait à l’intersection des rues Saint-Charles et Paul-Gérin Lajoie lorsqu’il a été intercepté. Les policiers procédaient à une simple vérification de routine, mais ont constaté une anomalie lorsqu’ils ont interpellé le conducteur. Ils ont donc décidé de procéder à une fouille du véhicule et y ont découvert du cannabis. Le conducteur, Derek Burkinshaw, a été arrêté sur place. Il a comparu la même journée au palais de justice de Valleyfield pour répondre à des accusations de possession de stupéfiant dans le but d’en faire le trafic.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *