Holubowski prêt à conquérir le monde

Mathieu compte maintenant se produire en spectacle et se consacrer à l’étude de la musique. À l’automne, il retournera à l’écriture de son second album. (Photo OSA Images)
Mathieu compte maintenant se produire en spectacle et se consacrer à l’étude de la musique. À l’automne, il retournera à l’écriture de son second album. (Photo OSA Images)

L’aventure de Mathieu Holubowski à La Voix s’est terminée dimanche, mais sa carrière ne fait que commencer.

Devant plus de 2 715 000 téléspectateurs dimanche soir, Mathieu a eu la chance de partager la scène avec de grands noms de la chanson, dont Melissa Etheridge, Def Leppard, Kelly Clarkson, Jean Leloup et Patrice Michaud.

Aujourd’hui, Holubowski s’ajoute à la liste de talents québécois. Et ce talent a été mis en valeur lors de la grande finale, alors que le chanteur a interprété Feuille d’argent et feuille d’or, composée par Pierre Lapointe et Philippe B, une poésie chantée inspirée du voyageur et de l’amoureux en lui. Son coach n’avait que d’éloges à la suite de cette prestation.

En plus de centaines de commentaires positifs à la suite de ses prestations, Mathieu ferme ce chapitre, prêt à conquérir le monde. Cette expérience lui a non seulement permis de se faire connaître, mais aussi d’ajouter quelques cordes à son arc en visitant des styles variés. Il a même pu goûter au rythme de vie des grandes vedettes en voyageant en jet, en signant des autographes et en accordant de multiples entrevues. Mais le public peut se rassurer, Mathieu ne se laissera jamais emporter par le succès. Artiste dans l’âme, il exerce ce métier d’abord et avant tout par passion et pour l’amour de la musique.

Une passion, une carrière

Heureux de voir l’aventure se terminer, Mathieu se dit très reconnaissant d’avoir pris part à un tel voyage. « C’était très intense physiquement et psychologiquement. On a travaillé fort pour donner un bon show, surtout avec les artistes avec qui nous partagions la scène. Maintenant, j’ai hâte de découvrir jusqu’où je peux aller. » En effet, le sympathique finaliste dit avoir relevé plusieurs défis au cours de cette expérience, comme chanter sans sa guitare, bouger et danser sur scène et collaborer avec d’autres chanteurs. « Je me suis beaucoup dégêné, c’est un bel accomplissement pour moi. Mais je suis surtout fier d’être resté moi-même, comme à ma performance de The girl from the North Country, sans feu d’artifice, sans gros décor. »

Déjà la tête pleine de projets et sa boîte de courriels débordante de commandes pour son album Old man, Mathieu ne crains pas l’avenir. « Je ne suis pas obligé de retourner travailler dans les bars », lance-t-il en riant. Il sait qu’il pourra vivre de sa passion, un rêve qu’il chérissait. Prochainement, il rencontrera des gérants d’artistes, un besoin qui se fait de plus en plus ressentir. De plus, plusieurs projets de collaboration découleront de sa présence à La Voix. Le parcours des candidats ayant été plutôt mouvementé et en accéléré, les offres fusent de tous les sens. « En quelques mois, on a eu un énorme nombre de conversations, d’apprentissages et de rencontres, comme si ça faisait 10 ans que nous étions dans l’industrie », explique le jeune homme. Encore sous l’effet de l’adrénaline, Mathieu entend se reposer avant de replonger dans l’univers de la musique, un monde qui lui sourira tout au long de sa carrière.

 

 

 

 

À propos de l'auteur

Myriam Delisle

Journaliste

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
Informez-vous
PUBLICITÉ