Grand défi Pierre Lavoie : Une équipe portée par sa communauté

« La communauté de Vaudreuil-Soulanges a été notre source d’inspiration pour relever le Grand défi Pierre Lavoie » – Mathieu Miljours, membre de l’équipe Nous sommes Vaudreuil-Soulanges.

L'équipe Nous sommes Vaudreuil-Soulanges a amassé 57 000 $ au total. (Stéphanie Lacroix)
L’équipe Nous sommes Vaudreuil-Soulanges a amassé 57 000 $ au total. (Stéphanie Lacroix)

Du 11 au 14 juin, Lucie Vachon, Sonia Drolet, Francine Saint-Denis et Mathieu Miljours, accompagnés de leur chauffeur Bernard Sauvé, ont parcouru en vélo les 1000 km qui séparent La Baie, au Saguenay, du port de Montréal.

Grâce au soutien des commanditaires et de citoyens engagés, l’organisme Nous sommes Vaudreuil-Soulanges a amassé 57 000 $. De cette somme, 11 000 $ seront remis au Grand défi Pierre Lavoie, 10 000 $ à la Grande boucle des Trois-Lacs, puis 36 000 $ aux cinq écoles parrainées.

Cette semaine, l’équipe a effectué une tournée des écoles pour remettre un chèque à la direction, répondre aux questions des élèves et les encourager à se dépasser. « L’accueil dans les écoles a été tout simplement extraordinaire. Nous étions vraiment ravis d’aller à la rencontre des jeunes. Je leur ai expliqué que c’est grâce à eux que j’ai trouvé la force de retourner sur mon vélo suite à mon accident », a souligné Francine Saint-Denis, qui a subi une fracture de la mâchoire après une chute lors des séances d’entraînement.

« La cerise sur le sunday, c’est notre tournée des écoles cette semaine. Pour moi c’était un rêve que j’entretenais depuis plusieurs années. Au final, c’est pour ça que nous avons fait tout ça », a laissé savoir Lucie Vachon.

Écoles parrainées :
École de l’Épervière de Rigaud
École Soulanges de Saint-Télesphore
École François-Perrot de L’Île-Perrot
École Mount-Pleasant de Hudson
École des Orioles de Saint-Zotique

Un défi pour se dépasser

Bien que les membres de l’équipe s’entraînaient depuis plusieurs mois en vue de ce défi, il est difficile d’en anticiper l’envergure avant d’y être.

« Il y a des moments, durant le défi, où l’on a vraiment envie d’abandonner tellement c’est difficile. Mais quand on se rappelait les bonnes raisons pour lesquelles on faisait ce défi; notre communauté, nos enfants, les saines habitudes de vie… on parvenait à continuer », explique Sonia Drolet.

Tout au long du parcours, les membres de l’équipe Nous sommes Vaudreuil-Soulanges ont senti le support des leurs, à des centaines de kilomètres.

« Pierre Lavoie dit souvent : C’est dans l’inconfort que l’on devient plus fort. Je peux vous dire que je me suis répété cette phrase très souvent! », a renchéri Sonia Drolet.

« Ce que je retiens de mon expérience, c’est le dépassement de moi-même. Lors du segment Bécancour-Sorel, l’encadreur personnel de Pierre Lavoie est venu me trouver pour me guider au-devant du peloton. Il m’a redonné confiance, c’est un moment que je n’oublierai jamais », explique Francine Saint-Denis.

L’équipe unit sa voix pour encourager Vaudreuil-Soulanges à adopter de saines habitudes de vie.
« Il n’y a pas de limites autres que celle que l’esprit nous impose. Physiquement, on peut réaliser ce que l’on veut. C’est psychologiquement qu’il faut se dépasser », Mathieu Miljours

 

À propos de l'auteur

Stéphanie Lacroix

Journaliste

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *