Gala de la CCIVS : trois finalistes dévoilés

Les finalistes du prix Reconnaissance Hors des sentiers battus du gala de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Vaudreuil-Soulanges sont maintenant dévoilés. Le gagnant sera quant à lui connu le soir du gala, soit le 6 mai.

Pour remporter le prix, le jury évaluera notamment la distinction des finalistes, leur contribution au rayonnement régional, leur engagement social, leur engagement professionnel et le partage de leur expertise.

Yanick Gosselin 1
Yannick, ici accompagné de Kiera Chaplin.

Yannick Gosselin

Co-fondateur du Festival International de cirque de Vaudreuil-Dorion, Yannick Gosselin rassemble collaborateurs, artistes et spectateurs, autour d’un événement dont les échos ont déjà traversé un océan.

Yannick a également mis la main sur le Chapiteau Eugene Chaplin, chef-d’œuvre architectural, seul chapiteau semi-permanent en Amérique du Nord. Son acharnement lui a valu plusieurs prix et mentions, et ses voyages lui ont permis d’amener de grands noms du cirque dans notre région.

Depuis l’édition 2011, le FICVD est neutre en carbone à 100 %, il compense la totalité des gaz à effet de serre produit en achetant des crédits de carbones et en effectuant la plantation d’arbres.

Finalement, en matière de partage d’expertise, Yannick est fier de participer à faire grandir l’Harmonie de la Cité des Jeunes en invitant les jeunes musiciens à jouer aux représentations du Grand Cirque.

Pierre Faucher et son fils.
Pierre Faucher et son fils Stefan.

Pierre Faucher

Président fondateur de la Sucrerie de la Montagne à Rigaud, Pierre Faucher n’avait qu’un rêve; celui de créer un site sans pareil qui mettrait en valeur notre patrimoine et notre magnifique région. Pendant des années, il tente de convaincre les gens de venir à sa sucrerie. Il va même jusqu’en France s’établir et y faire connaître les produits de l’érable.

Il s’engage dans sa communauté, où il est devenu conseiller à la ville de Rigaud, il devient membre et siège dans plusieurs associations. Personnage sorti tout droit d’une légende, Pierre s’est donné comme mission de perpétuer les traditions du Québec et il réussit.

Aujourd’hui, Pierre transfère ses connaissances et à sa clientèle, et à sa famille, qui prendra la relève de l’entreprise.

Pierre est aussi un homme généreux qui travaille silencieusement depuis plus de 37 ans avec nombre d’organismes (Santé mentale, immigration, mobilité réduite, famille, soins palliatifs) afin de rendre accessible l’expérience de la cabane à sucre, ou en support pour des collectes de fonds.

Chaque année, Pierre parcourt les grandes capitales de la planète pour faire connaitre aux plus grands les produits de l’érable et notre région.

Nathalie Gervais.
Nathalie Gervais.

Nathalie Gervais

Propriétaire du Verger Labonté à Notre-Dame-de-l’Île-Perrot depuis 2003, Nathalie Gervais a su amener sa couleur à son entreprise en développant les labyrinthes de maïs, qui depuis 2006 accueillent de nombreux visiteurs afin de profiter de la nature, d’apprendre sur un thème et de contribuer à des projets humanitaires.

Un bistro été créer pour répondre aux besoins des visiteurs et le développement des produits agroalimentaires dont les fameux muffins aux pommes, vendus maintenant dans les métros du Québec. Le verger, de par ses labyrinthes se différencie des autres vergers et accueillent des visiteurs de partout au Québec. Il est en fait le plus gros labyrinthe de la province !

Philanthrope, Nathalie Gervais soutient plusieurs causes, dont la Maison de la famille de Vaudreuil-Soulanges, le programme des dîneurs de l’École François-Perrot, Soutien pour le développement de puits avec l’organisme Barka et bien plus encore.

En plus du travail fait en tant qu’ergothérapeute, en tant qu’agricultrice, ses contributions ont été de participer à divers projets de recherche afin de pousser plus loin la culture écologique, voir biologique de la pomme, avec le club-conseil agro pomme.

Ses enfants de 13 et 16 ans apprennent déjà les rudiments du secteur d’activités et travaillent au verger afin d’assurer la relève. Le verger offre aussi une première expérience de travail soit par des postes saisonniers ou via le Carrefour jeunesse emploi.

 

 

 

À propos de l'auteur

Myriam Delisle

Journaliste

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
Informez-vous
PUBLICITÉ