Gala de la CCIVS : hommage au bâtisseur Claude Blanchard

Claude Blanchard est le récipiendaire 2017 de l’Ordre des bâtisseurs, un honneur désormais réservé aux hommes et aux femmes qui ont contribué de façon exceptionnelle au développement de la région, tout au long de leur carrière.

Claude Blanchard assistait au gala de la Chambre de commerce et d’industrie de Vaudreuil-Soulanges (CCIVS) le 4 mai, en compagnie de sa famille.

Autour de la table, trois générations d’hommes d’affaires; trois générations d’hommes engagés et soucieux de faire une différence dans leur milieu.

Sur scène, la récipiendaire du prix l’an dernier, Francine Lavallée, a commencé à détailler le parcours du lauréat de cette année, sans mentionner son nom. Au fil des nombreux accomplissements et réalisations, les convives ont pu mesurer l’envergure de la carrière de Claude Blanchard.

Ce dernier a été accueilli sur scène sous une vague d’applaudissements. À la suite de son discours, la foule a scandé son nom en signe d’éloge.

Un moment inoubliable

Claude Blanchard reçoit le prix des mains de Francine Lavallée, récipiendaire 2016. PHOTO MYRIAM FRENETTE

« C’est une surprise pour moi. J’étais fort honoré et content. Je vais me rappeler de ce moment pour le reste de mes jours », a laissé savoir Claude Blanchard. « C’est un honneur qui marque, en quelque sorte, une fin de carrière. Toutefois, je n’aime pas dire cela, car à mon sens, une carrière ne se termine jamais », a-t-il ajouté

« C’est un honneur pour toute la famille. Nous avons eu un maître au niveau de l’implication et nous avons tous suivi ses pas. C’est une fierté aujourd’hui de continuer l’œuvre de mon père; de continuer à contribuer une région à laquelle nous croyons tous », a partagé Jean-François Blanchard, le fils du récipiendaire.

Claude Blanchard a reçu une broche honorifique  conçu par Tanya Desforges, de la Forge d’or de l’Île-Perrot.

Un parcours étonnant

Crédit Myriam Frenette

Né à Pont-Château (Coteau-du-Lac), Claude Blanchard a investi près de 45 ans de sa vie à sa carrière et à la mise sur pied de projets majeurs dans la région de Vaudreuil-Soulanges.

Avocat de formation, il a pratiqué le droit pendant 45 ans. Il a d’ailleurs fondé le tout premier  bureau de droits matrimoniaux dans Vaudreuil-Soulanges. Son professionnalisme et son leadership ont été reconnus par ses pairs, alors qu’une salle du Palais de justice de Salaberry-de-Valleyfield porte aujourd’hui son nom.

Son implication dans sa communauté ne s’est pas limite à la sphère juridique. Il a été le préfet du comté de Soulanges de 1977 à 1981 et il a occupé le siège de maire de Saint-Zotique de 1971 à 1984, ainsi que de conseiller municipal de 2005 à 2009. Pendant ses années en politique, il a porté à bout de bras le projet de la plage de Saint-Zotique; désormais un joyau touristique bien reconnu dans Vaudreuil-Soulanges.

En 1986, il a été président fondateur de la corporation de développement économique de Vaudreuil-Soulanges. Son leadership et ses idées novatrices lui ont permis d’obtenir l’accord des 32 conseils municipaux de l’époque pour financer la corporation, maintenant connue sous le nom du CLD (Centre local de développement).

Claude Blanchard est également le président fondateur du premier et unique établissement CHSLD privé de santé de Vaudreuil-Soulanges, qui porte le statut d’établissement agréé, le Manoir Harwood. À l’époque, il s’agissait du premier permis de centre d’hébergement et de soins de longue durée privé non conventionné dans Vaudreuil-Soulanges.

Il a été très dynamique dans sa communauté en s’impliquant dans plusieurs organisations sociales comme Les Chevaliers de Colomb, le Club des Lions, le Café des 2 pains et son implication soutenue au Club optimiste de Saint-Zotique à titre de membre fondateur.

Maintenant retraité depuis l’âge de 75 ans, il continue ses passions et ne cesse de s’intéresser au progrès de la région de Vaudreuil-Soulanges.

CRÉDIT PHOTO À LA UNE : MYRIAM FRENETTE

À propos de l'auteur

Stéphanie Lacroix

Journaliste

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *