Est-ce difficile d’avoir une place de maternelle ?

Group Of Pre School Children Answering Question In Classroom

Depuis quelque temps, des parents déplorent qu’il soit parfois difficile d’assurer une place en maternelle dans certaines écoles de leur quartier à cause d’un débordement.

Des parents ont noté le fait que des écoles, telles l’école Brind’Amour, étaient plus difficilement accessibles même s’ils résident dans le secteur de la dite école. Ce qu’il faut savoir, c’est que, en ce qui a trait à l’école Brind’Amour, on parle ici d’une ECEC, soit une École communautaire entrepreneuriale consciente. «Il y a seulement 57 places disponibles pour cette école qui fonctionne par le biais de projets», explique Colette Frappier, d’entrée de jeu.

Débordement aux maternelles de l’école Saint-Michel, aussi située à Vaudreuil-Dorion ?   En fait, l’année dernière, à l’école primaire St-Michel, le projet de classe maternelle 4 ans a pu se concrétiser même si les demandes n’étaient celles prévues. «Il faut savoir que les classes maternelles 4 ans ont été mises sur pied par le ministère de l’Éducation pour les enfants de milieux moins favorisés. Dans les secteurs des écoles, la clientèle est établie selon les codes postaux et dans le cas de l’école St-Michel,  il a fallu faire des ajustements en cette matière pour toucher cette clientèle», explique Colette Frappier, notamment responsable de ces dossiers à la Commission scolaire des Trois-Lacs. Et comme cette année, on se dirigeait vers le même problème. Pas assez d’enfants pour combler une classe

La classe de préscolaire a donc été transformée en classe maternelle régulière, ce qui porte le nombre à 7 classes de maternelle à l’école St-Michel pour un total de 133 élèves. Il y aura autant de classes de 1re année l’année prochaine, indique Colette Frappier.

Cette dernière explique également que, lorsqu’il arrive un débordement dans une école, il faille transférer de nouveaux élèves. «Mais nous le faisons toujours vers l’école la plus près», précise Colette Frappier.  Celle-ci cite l’exemple de l’école de l’Hymne-au-Printemps, toujours à Vaudreuil-Dorion, qui a dû prévoir que des élèves soient plutôt envoyés à l’école des Étriers à Saint-Lazare en vue de la prochaine année scolaire.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *