Environnement: Apporter ses plats à l’épicerie

Apporter ses plats chez les commerçants pour y mettre la nourriture qu’on achète est un choix s’inscrivant dans le mouvement zéro déchet, qui s’installe tranquillement dans les mœurs des Québécois. Adepte de cette idéologie, la Campivallensienne Cindy Trottier a lancé le Circuit zéro déchet pour simplifier la démarche autant pour les commerçants que pour les personnes souhaitant s’y initier.

Le circuit a comme objectif d’informer les acheteurs sur les commerces faisant partie du circuit à l’aide d’un autocollant et de les répertorier sur une carte interactive sur le site Web www.circuitzerodechet.com. Ces commerces coopératifs offrent la possibilité d’apporter des plats ou des récipients pour les achats afin d’éviter les emballages. De plus, le site Internet répertorie les lieux où l’on peut le faire partout dans la province parce qu’ils sont membres du circuit. Pour la Montérégie, il y en a une quarantaine. Cindy Trottier aimerait voir le chiffre passer au-delà de 100 d’ici la fin de l’année.

Vaudreuil-Dorion est un nouveau partenaire du Circuit zéro déchet. La Ville simplifie ainsi la démarche pour ses commerçants souhaitant y participer. La fondatrice du circuit l’avoue, lorsqu’il y a des partenaires c’est plus facile de sensibiliser et d’informer les commerçants.

« La MRC Beauharnois-Salaberry a engagé des agents de sensibilisation, ce qui a fait avancer plus vite la cause dans la région. Les agents se promènent de commerce en commerce pour expliquer les règles du MAPAQ. Il y a beaucoup de commerçants qui pourraient accommoder les clients de façon zéro déchet, mais ils ont peur des règles d’hygiène et de salubrité », d’expliquer Cindy Trottier, précisant que le Circuit zéro déchet fournit toute la documentation nécessaire à ses membres.

Un objectif collectif

Cindy Trottier est aussi conférencière ainsi que blogueuse sur le sujet via le blogue www.tendanceradis.com. D’ailleurs, elle présentera des pistes de solution et une initiation en la matière, le 30 novembre à 19 h lors d’une conférence présentée par la Factrie Café Culturel. Pour plus de renseignements sur cette activité on contacte le 579 790-5881.

D’emblée, la conférencière présentera l’état des choses au Québec ce qui risque d’en convaincre plusieurs de tenter de réduire leurs déchets. « Au Québec, au niveau des matières résiduelles il y a environ 700 kg de déchets par citoyen en secteur résidentiel. Juste au niveau des poubelles, ce qu’on envoie au site d’enfouissement, en secteur résidentiel on parle de 400 kg de déchets. C’est énorme. Ça coûte très cher au niveau municipal, donc au concitoyen, d’enfouir ces déchets. Et, plus on doit enfouir nos déchets, plus on doit trouver d’espaces d’enfouissement », lance la conférencière ajoutant qu’on a une problématique dans plusieurs endroits au Québec, car il n’y a plus de sites d’enfouissement parce qu’ils sont pleins ou inutilisables.

De plus, la conférence de Cindy Trottier sera remplie d’anecdotes loufoques, mais vraies, avec une saveur régionale puisqu’il est plus difficile d’adopter ce mode de vie en région qu’à Montréal. Sans compter que les familles y dénicheront des idées pour réduire leurs déchets.

« Souvent, les gens ne sont pas au courant de comment procéder et de comment faire. Pour une entreprise, une ville ou une MRC de sensibiliser ses citoyens par des conférences ça leur montre que c’est possible de le faire », affirme Cindy Trottier espérant voir ce mode de vie prendre de l’ampleur.

Devenir membre

Les commerces souhaitant faire partie du circuit doivent débourser 5 $ pour devenir membre. Ils peuvent obtenir plus de renseignements en écrivant cindygraphiste@gmail.com. Pour les commerçants qui se trouvent sur un territoire d’un partenaire, comme à Vaudreuil-Dorion, il n’y a aucuns frais à débourser.

« Les gens voient une maman de deux enfants, qui travaille à temps plein et qui a réussi à faire un pot Mason de déchets par mois. Ils se disent c’est possible de le faire en région. »

 

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *