Du nouveau dans les pharmacies

Depuis le 20 juin, les pharmaciens offrent les sept nouveaux services prévus dans la Loi 41. L’Ordre des pharmaciens est satisfait de l’entente finale avec le gouvernement.

Ayant travaillé en étroite collaboration à l’élaboration des règlements découlant de la Loi médicale et de la Loi sur la pharmacie, l’Ordre des pharmaciens du Québec et le Collège des médecins du Québec accueillent favorablement l’entrée en vigueur de la Loi 41.

Rappelons que l’adoption du projet de Loi 28 en avril officialise l’entrée en vigueur de la Loi 41, qui permettra aux pharmaciens d’exercer de nouvelles activités.

Ces activités sont les suivantes :

Prescrire un médicament lorsqu’aucun diagnostic n’est requis;
Prescrire des médicaments pour certaines conditions mineures;
Prolonger l’ordonnance d’un médecin;
Ajuster l’ordonnance d’un médecin;
Prescrire des analyses de laboratoire dans le suivi de la thérapie médicamenteuse;
Substituer un médicament en cas de rupture d’approvisionnement;
Administrer un médicament afin d’en démontrer l’usage approprié.

Un plus pour les patients

Toutes ces activités sont soumises à un encadrement précis et élaboré conjointement par les deux ordres professionnels, ce qui assurera, en tout temps, la sécurité des patients. Pour que l’implantation des nouvelles activités se déroule dans les meilleures conditions, l’Ordre des pharmaciens du Québec et le Collège des médecins du Québec ont mis sur pied un comité de vigie interordres.

« Le 20 juin est un jour important pour la population, a souligné Bertrand Bolduc, président de l’Ordre des pharmaciens du Québec. Depuis des années, les pharmaciens ont la capacité d’en faire plus, mais n’en n’ont tout simplement pas l’autorisation. Tous les jours, des patients ont dû être référés à la clinique d’urgence pour des situations que les pharmaciens auraient pu prendre en charge. La collaboration qui s’est établie entre l’Ordre et le Collège est remarquable, et améliorera l’accessibilité aux soins, tout en étant sécuritaire. Au final, ce sont les patients qui en ressortiront les grands gagnants. »

Des outils d’information pour la population

La population qui désire obtenir plus d’information sur ces nouveaux services en pharmacie, peut visiter le site Web de l’Ordre des pharmaciens du Québec au www.opq.org, section « Grand public » / « Nouvelles activités des pharmaciens ». On y trouve des fiches d’information sur chacune des activités, de même qu’un dépliant d’information et une Foire aux questions. (S.L.)

À propos de l'auteur

Stéphanie Lacroix

Journaliste

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *