Dossier Assurance-emploi : la réponse de la députée Anne Quach

Au cours de ses démarches pour mettre en lumière les limites de l’assurance-emploi fédérale, Ann Peterson a interpellé les députés fédéraux des environs. Anne Quach, députée néodémocrate dans Salaberry-Suroît, s’est montrée sensible à la cause.

DSC_0564
Anne Quach.

« Malheureusement, Ann Peterson est loin d’être la seule à vivre des difficultés financières dans la maladie. De nombreux citoyens de la région m’interpellent à ce sujet », indique Anne Quach.

La députée néodémocrate partage en tout point l’opinion d’Ann Peterson. « C’est tout simplement inhumain de limiter à 15 semaines la période de prestation pour une personne atteinte de cancer. Dans un contexte où la maladie touche de plus en plus de citoyens, il faut absolument adapter la loi de l’assurance-emploi à la réalité d’aujourd’hui », dit-t-elle.

« Permettre aux citoyens de se remettre de leur maladie sans stress financier, c’est investir dans leur santé, et, du même coup, dans la société. Les laisser s’endetter, c’est créer un fardeau pour l’économie », note-t-elle.

Un cheval de bataille pour le NPD

Anne Quach indique que son parti s’active déjà à la tâche. En effet, un député néodémocrate de Vancouver, Fin Donnelly, a initié en 2010 le dépôt du projet de loi C-526, proposant un amendement qui ferait passer de 15 à 52 le nombre de semaines de prestations aux personnes atteintes d’une maladie grave, comme le cancer.

La députée de Beauharnois-Salaberry a également déposé, la semaine dernière, une lettre au ministre de l’Emploi sur le sujet. « Il faut que les libéraux interviennent; c’est primordial », laisse entendre Anne Quach.

« J’encourage les gens à continuer à écrire aux élus, à en parler, à faire pression. C’est de cette façon qu’on arrivera à faire bouger les choses », conclut-elle.

Dans Vaudreuil-Soulanges

La position et la réponse de Peter Schiefke, député libéral dans Vaudreuil-Soulanges, reste à déterminer. Après avoir patienté sept jours et effectué un suivi téléphonique, VIVA média n’est pas parvenu à s’entretenir avec le député local, dont le bureau se situe sur l’avenue Saint-Charles, à Vaudreuil-Dorion.

À propos de l'auteur

Stéphanie Lacroix

Directrice de l'information

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
Informez-vous
PUBLICITÉ