Des Vaudreuilloises dévouées pour Haïti

La fraternité Haïti des Trois-Lacs

Habitée par un désir de venir en aide aux enfants d’Haïti, une Vaudreuilloise a lancé son organisme en 2004. Une décennie plus tard, la Fraternité des Trois-Lacs poursuit sa mission et amasse des fonds afin d’embellir la vie de jeunes Haïtiens.

À la suite d’un premier voyage humanitaire de trois mois dans ce pays des Antilles, Marie-Éliane Wart s’est découvert une véritable vocation. Durant son périple, celle qui a fait carrière dans le milieu communautaire s’est liée d’amitié avec les religieuses haïtiennes de l’ordre des Petites Sœurs de Sainte-Thérèse. Après avoir été témoin de la réalité des enfants haïtiens, elle a ressenti le besoin de faire une différence dans leur vie à sa manière. « Comment aider à scolariser le plus d’enfants démunis possible dont les parents ne peuvent pas payer les frais de scolarité, les fournitures scolaires et encore bien moins l’uniforme et les chaussures ? », s’est-elle demandé.

En accord avec sœur Eumanie Alcide, Marie-Éliane Wart a mis sur pied un système de parrainage. L’organisme à but non lucratif a reçu sa charte en 2004 et a été enregistré à Ottawa trois ans plus tard. Depuis, de nombreuses personnes se sont ralliées à sa cause. Quelque 137 parrains et marraines majoritairement de Vaudreuil-Soulanges font parvenir 36 dollars tous les mois à un enfant haïtien. Ce sont les religieuses d’Haïti qui choisissent les filleuls parmi les jeunes les plus démunis et qui envoient les photos à la Fraternité des Trois-Lacs.

En plus du système de parrainage, dix bénévoles engagés dans le conseil d’administration organisent différentes collectes de fonds. En 2010 et en 2012, la Ville de Vaudreuil-Dorion a contribué au rayonnement de l’organisme dans le cadre de la fête culturelle Les artistes en fête, au parc Valois.

Marie-Éliane Wart soutient que chaque sou amassé est acheminé aux enfants haïtiens. « Les frais d’administration sont minimes, soit de 1,8 %. Tout le monde est bénévole et le bureau est situé chez moi. Nous sommes allées en Haïti à plusieurs reprises et nous y allons toujours à nos frais », explique la charmante philanthrope.

Une grande vente-débarras à saveur haïtienne

Afin de contribuer au financement du Centre Emmanuel en Haïti, la Fraternité des Trois-Lacs tiendra une grande vente-débarras le 10 mai à l’ancien Marché Viau et fils de Vaudreuil-Dorion. Le Centre Emmanuel est un orphelinat établi à Jérémie dans le sud-ouest d’Haïti. Des services d’hébergement, de repas, d’hygiène, d’éducation et d’animation sportive y sont offerts.

La policière à la retraite Christiane Malenfant, de Vaudreuil-Dorion, agit à titre d’agente philanthropique du financement pour le Centre Emmanuel. Membre du CA de la Fraternité des Trois-Lacs, celle qui a effectué quatre déploiements en Haïti sous le mandat de l’ONU au cours de sa carrière s’investit cœur en âme pour cette cause. La Vaudreuilloise procède à l’inscription scolaire des enfants et aux achats pour le garde-manger. Elle a également contribué à la remise sur pied de l’orphelinat en peignant les murs et les portes.

Lors de la grande vente-débarras du 10 mai prochain, Christiane Malenfant sera sur place et partagera son histoire avec le public. Musique, café et nourriture haïtienne plongeront le local de Vaudreuil-Dorion, gracieusement alloué par le Marché Viau et fils, dans l’ambiance de ce pays des Antilles.

Pour que cette collecte de fonds puisse se réaliser, la Fraternité des Trois-Lacs recueille les objets dont les citoyens de la région souhaitent se départir. « Nous recueillons tous les trésors dont vous voulez vous défaire pour cette grande vente dont tous les profits seront versés pour exécuter les travaux de l’orphelinat Jérémie en Haïti », lance l’une des bénévoles de l’organisme, Louise Normandeau.

En cette période où plusieurs citoyens s’apprêtent à déménager, il s’agit d’une belle occasion de se débarrasser des objets dont on ne sert plus tout en contribuant à une bonne cause. Il suffit de joindre Louise Normandeau au 450 455-4852 pour ensuite déposer les biens au local situé au 38 Lotbinière, à Vaudreuil-Dorion. Les bénévoles de la Fraternité des Trois-Lacs peuvent également se déplacer chez les citoyens pour recueillir la marchandise.

Tous les biens amassés seront mis en vente le 10 mai, de 8 h 30 à 16 h 30, à l’ancien Marché Viau et fils. Les bénévoles sont également à la recherche de personnes pour confectionner des pâtisseries et autres petites douceurs qui seront vendues durant cette journée. Les citoyens pourront également faire un don en argent à l’organisme lors de cette vente. Les personnes qui feront un don de 20 $ et plus auront droit à une petite brebis en peluche du nom de Frisette et un reçu d’impôt. « Grâce à votre collaboration, nous pourrons continuer d’améliorer grandement les conditions de vie et de sécurité de plusieurs dizaines d’enfants haïtiens », souligne la bénévole Louise Normandeau.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *