Des hommes et des femmes dînant dans l’amour

C’est sous le signe de la bonne humeur que la 16e édition du dîner Les cuisines du monde du Centre d’éducation des adultes de la Commission scolaire des Trois-Lacs s’est tenu, jeudi dernier, au Centre communautaire Paul-Émile-Lépine de L’Île-Perrot.
Les étudiants en francisation ont préparé tout un buffet mettant en valeur des plats de leur pays d’origine. Plus de 140 participants étaient réunis pour célébrer, échanger et chanter, mais surtout pour déguster et découvrir des spécialités des 37 pays représentés. C’est Louise Normandeau, professeure au Centre des adultes qui avait eu l’idée, il y a huit ans, d’organiser ces dîners de rencontres deux fois par année.

« Mon idée était d’organiser un événement rassembleur pour permettre aux gens, qui sont parfois isolés, de se rassembler et de socialiser. C’est l’occasion de célébrer et de démontrer que les diverses origines peuvent partager et faire preuve de solidarité extraordinaire », souligne Louise Normandeau, ajoutant que le thème de ce dîner était la paix. Un thème important dans le contexte de l’arrivée au pouvoir de Trump et de la tuerie à Québec, qui ont suscité beaucoup de discussions en classe dans les dernières semaines.

Le repas culturel est très apprécié des participants désirant partager et faire connaître un peu de ce qu’ils sont aux autres. Darine Abdallah, originaire du Liban, est au Québec depuis un an et demi. Pour le repas elle avait préparé des feuilles de vigne farcies, une recette que tout le monde aime au Moyen Orient, qui lui a pris cinq heures à cuisiner. Son secret : beaucoup de jus de citron et une huile d’olive de qualité. De son côté, Martha Garcia, qui vient du Mexique, avait concocté des quesadillas et du riz selon la recette de sa mère avec de la crème, du maïs et du fromage. Les deux femmes apprécient particulièrement la grande diversité de plats dans le buffet, la richesse culturelle de l’événement ainsi que la musique.

« Chaque groupe prépare des chansons. C’est pour ça qu’on a un soutien à la musique. C’est très divertissant comme événements », mentionne Madeleine Desmarais, emballée de partager un dîner avec ses étudiants. Après le repas, tous les participants étaient invités à se regrouper à l’avant de la salle afin de chanter tous en cœur la chanson Quand les hommes vivront d’amour, que les étudiants avaient préparé en classe dans le cadre du thème du repas. Chaque numéro présenté par les groupes était, également, le moment de mettre en valeur les talents cachés de certains des étudiants. Le prochain dîner Les cuisines du monde aura lieu à l’automne prochain.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *