Des élèves appelés aux urnes

Simulation d'élections à l'école secondaire Soulanges
Simulation d’élections à l’école secondaire Soulanges

École secondaire Soulanges

Après s’être attentivement informés sur les cinq candidats électoraux présents dans leur région et sur les promesses de chacun, les élèves de l’école secondaire Soulanges ont voté. Les résultats sont pour le moins intéressants!

Convaincue de la pertinence d’enseigner à ses élèves la politique dans le cadre des élections provinciales 2014, l’enseignante d’histoire et de monde contemporain à l’école secondaire Soulanges Annie Fontaine a organisé une simulation d’élections.

Ainsi, tous les élèves de 4e et de 5e secondaire, de même qu’un groupe de 3e secondaire, ont été appelés aux urnes le vendredi 4 avril, soit trois jours avant les élections provinciales.

Après avoir suivi deux cours de politique portant sur les partis et les candidats dans le cadre de leur cours d’histoire et de monde contemporain, les élèves ont eu à effectuer une recherche sommaire sur les lignes directrices de chacun des partis présents dans Soulanges. De plus, ils ont été amenés à passer le questionnaire de la Boussole électorale 2014 (au http://ici.radio-canada.ca/elections-quebec-2014/boussole-electorale) afin de découvrir quel parti correspondait davantage à leurs valeurs et à leur philosophie.

« Les élèves posaient beaucoup de questions. Plusieurs ont été déçus que seuls cinq partis sur dix-neuf soient représentés dans Soulanges et que le candidat de la CAQ, Mario Gagnier, ait été rejeté. J’ai dû leur expliquer la procédure lorsqu’un candidat est inadmissible. Ils se demandaient également pourquoi les électeurs ne pouvaient voter pour un chef au lieu d’un candidat », indique Annie Fontaine.

Si la relation entre les chefs de parti fut très tendue lors des élections provinciales 2014, chacun tenant des propos acerbes envers les autres, les élèves de l’école secondaire Soulanges ont plutôt trouvé que le tout s’apparentait à une véritable télé-réalité. Les jeunes s’attendaient à un comportement plus professionnel de la part des politiciens.

Le vote des jeunes va à…

« La plupart des élèves connaissent Lucie Charlebois. Elle a étudié ici, à Soulanges, et vient régulièrement. Ils avaient tendance à vouloir voter libéral dès le début du projet. Plusieurs connaissaient aussi la mairesse de Sainte-Justine-de-Newton, qui est présentement la chef du nouveau Parti équitable. Puis, il s’est avéré que le père d’une élève, qui est très impliqué auprès des jeunes, est également entré dans la course. Ça a créé un engouement », indique Annie Fontaine.

Aussi, les jeunes ont pris le temps de bien s’informer sur chacun des candidats. Puis, vendredi après-midi, ils ont été appelés à voter. Un groupe d’élèves qui avait préalablement reçu une courte formation a agi à titre de scrutateurs et de greffiers. Avec listes, boîtes de scrutin et isoloirs derrière eux, ils ont reçu les électeurs dans la bibliothèque de l’école. « Nous avons voulu que ça ressemble le plus possible à un véritable bureau de vote afin que les élèves puissent savoir à quoi s’attendre lors de prochaines élections. Plusieurs auront alors l’âge de voter », souligne l’enseignante.

Après le vote, un autre groupe a procédé au dépouillement des boîtes de scrutin. On lui a alors expliqué les irrégularités et dans quelles mesures un vote devait être annulé. Les boîtes ont été comptées puis recomptées, certaines jusqu’à quatre fois. Puis, le directeur de l’école, à l’aide de son interphone, a interrompu les cours et a annoncé les résultats.

Les élèves de l’école secondaire Soulanges ont élu Lucie Charlebois du parti libéral, qui a obtenu 147 votes. En deuxième place, on trouve la candidate solidaire Andrée Bessette, qui a reçu 70 votes. Suivaient la candidate péquiste Marie-Louise Séguin avec 67 votes, et Patrick Marquis, d’Option nationale, qui a pour sa part obtenu 49 votes. Enfin, Patricia Domingos du Parti équitable a obtenu 24 voix. Vingt-six bulletins de vote ont été rejetés.

Simulation électorale à l'École secondaire de la Cité-des-Jeunes
Simulation électorale à l’École secondaire de la Cité-des-Jeunes

Et à la Cité-des-Jeunes…

Par ailleurs, le même exercice a été effectué à l’école secondaire de la Cité-des-Jeunes, où 400 élèves de 4e secondaire ont participé à une simulation électorale. Organisée par les enseignants d’histoire Magella Lalonde, Stéphane Couture et Mario Bissonnette, en collaboration avec l’organisme Électeurs en herbe, cette activité pédagogique s’est tenue les 3 et 4 avril. L’organisme s’est chargé de fournir isoloirs, boîtes de scrutin et bulletins de vote, de même que plusieurs activités pédagogiques. L’équipe d’enseignants espère que cette initiative aura pour effet d’encourager la participation électorale des jeunes qui, actuellement, votent très peu.

Ainsi, lors de l’élection de la Cité-des-Jeunes, Marie-Claude Nichols du Parti libéral du Québec a été élue avec 134 voix, suivie de David Fortin Côté de Québec Solidaire avec 73 voix. Marcos Archambault du Parti québécois a obtenu 71 votes, et Luc Tison, de la Coalition avenir Québec, en a raflé 70. Pour sa part, le Parti vert, représenté par Thomas Radcliffe, a recueilli 11 voix, et Mon Pays le Québec (Léon Dupré) en a reçu 4. Enfin, Option nationale (Jean-Gabriel Cauchon) a obtenu deux votes, le Parti conservateur du Québec (Michel Paul) en a eu un. Julien Leclerc du Parti équitable n’a obtenu aucun vote. Vingt-trois élèves ont annulé leur vote.

Il appert donc que la tendance s’est maintenue le 7 avril!

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
Informez-vous
PUBLICITÉ