Des citoyens engagés et inspirants

Campagne de prévention en sécurité routière
Campagne de prévention en sécurité routière

Pour une conduite responsable en zone scolaire

Le Comité d’action des citoyens en sécurité publique (CACSP) de Pincourt, en partenariat avec la Sûreté du Québec, poursuit ses efforts de sensibilisation afin de rappeler à la population l’importance d’adopter sur la route et à proximité des zones scolaires, une conduite sécuritaire.

Sept bénévoles ont pris part, mercredi en fin de journée, à une campagne de prévention en sécurité routière. Cette dernière a été effectuée à l’intersection de la 8e Avenue et du boulevard Cardinal-Léger à Pincourt. Outre les citoyens bénévoles et le coordonnateur des CACSP, Jean-Pierre Carrière, deux policiers de la région ont également participé à cette opération : le directeur des postes de la Sûreté du Québec MRC de Vaudreuil-Soulanges, l’inspecteur Mario Lessard, de même que le sergent Bruno Beaulieu, agent en relation avec la communauté. Partenaire important des CACSP en matière de sécurité publique, la Sûreté du Québec appuie et soutient le comité dans ses efforts de sensibilisation, et ce, depuis la création de ce dernier en 2005.

Dans le cadre de cette campagne, les bénévoles se sont adressés aux automobilistes afin de les sensibiliser à la conduite sécuritaire, particulièrement en zone scolaire. Une cause qui touche tout le monde – familles, usagers de la route, policiers et, bien sûr, citoyens bénévoles du CACSP. L’objectif n’était pas de donner des constats d’infraction, mais bien de rappeler aux automobilistes l’importance d’une conduite responsable à proximité des écoles. Ces derniers ont d’ailleurs trouvé intéressant d’être abordés et sensibilisés par d’autres citoyens.

Notons qu’il existe aujourd’hui des comités dans 17 municipalités de la Montérégie, en plus des comités de Sainte-Anne-de-Bellevue et de L’Assomption/Saint-Sulpice. Un comité de bénévoles a même vu le jour en Belgique. « De quoi rendre fier le cofondateur des CACSP, Gilles Boudreau », souligne Jean-Pierre Carrière. Et d’ajouter : « Nous avons toujours besoin de bénévoles. Qui n’a pas six à huit heures à donner annuellement à la communauté?

Ainsi, ceux et celles qui désirent prendre part au développement d’un milieu de vie sécuritaire, à l’augmentation du sentiment de sécurité des familles ou encore à contribuer à renforcer le lien de confiance entre le citoyen et la police, peuvent se joindre à l’un ou l’autre des comités de la région. Pour plus de renseignements, les gens peuvent communiquer avec le sergent Bruno Beaulieu de la Sûreté du Québec au 450 424-1212.

À propos de l'auteur

Journaliste

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *