Des amendes salées coupant l’appétit

 

Une trentaine de commerces de la région et des environs ont été jugés coupables par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ), en 2016, et ont été dans l’obligation de payer des amendes.

Le total des contraventions reçues varie de 250 $ à 8000 $ pour une même adresse. Plusieurs des entreprises reconnues coupables, soit environ le tiers des commerces jugés coupables, ont reçu une amende pour une question de température des aliments, soit pour avoir détenu en vue de la vente, un produit altérable à la chaleur sans le maintenir constamment à une température interne ne dépassant pas 4°C jusqu’à sa livraison au consommateur ou d’avoir omis de refroidir sans retard un produit altérable à la chaleur détenu en vue de la vente. Pour une première infraction de ce genre, un établissement se voit remettre une amende de 250 $.

Plus rare, mais plus salée, l’amende pour avoir exploité un lieu ou exercé l’activité de restaurateur sans être titulaire d’un permis se chiffre à 2000 $. Le restaurant Trattoria Mia Famiglia au 235, rue Principale à Saint-Zotique, le Subway au 144, rue Sainte-Catherine à Saint-Polycarpe et La Belle Province du 401, boul. Harwood à Vaudreuil-Dorion ont payé une amende à ce propos l’année dernière.

L’une des infractions qui frappent le plus l’imaginaire, soit celle de la présence d’espèces d’animaux y compris les rongeurs et les insectes ou leurs excréments, a été constatée dans deux établissements soit le 8288402 CANADA INC. situé au 5323, boul. Hébert à Salaberry-de-Valleyfield ainsi que le Dépanneur Cascades situé au 4, rue Centrale à Pointe-des-Cascades. Dans les deux cas, les établissements ont reçu une amende de 250 $.

La majorité des établissements reconnus coupables sont des restaurants. Cependant, dans le lot on retrouve, également, des événements, une épicerie ainsi qu’une ferme laitière. En effet, la ferme Dorais Éric située à Très-Saint-Rédempteur a reçu 8000 $ d’amendes pour malpropreté, entrave au travail d’une personne autorisée dans l’exercice de ses fonctions et d’avoir fait défaut de disposer des viandes non comestibles conformément à l’article 7.3.1 du règlement sur les aliments. L’entreprise se trouve donc dans la liste des établissements ayant reçu en 2016 des amendes de plus de 3000 $, répertoriés par VIVA média.

 

Des amendes élevées

La Belle Province

(8760527 CANADA INC., 9072454 CANADA CORPORATION, 9072454 CANADA INC.)

401, boul. Harwood, Vaudreuil-Dorion

11 condamnations

Total de 8000 $

Malpropreté; Le personnel ne s’est pas lavé les mains et avant-bras après avoir manipulé des aliments crus et lorsqu’il y a risque de contamination; Port de montres, bagues, boucles d’oreilles ou autres bijoux lors de la préparation ou du nettoyage; Exploitation d’un restaurant sans être titulaire d’un permis en vigueur.

Infractions de 2014 et de 2015, jugement en 2016

L’exploitant, qui opérait à la date de l’infraction, a cessé ses opérations

Dorais Éric

1524, route Principale à Très-Saint-Rédempteur

3 condamnations

Total de 8000 $

Malpropreté; Entrave au travail d’une personne autorisée dans l’exercice de ses fonctions; Avoir fait défaut de disposer des viandes non comestibles conformément à l’article 7.3.1 du règlement sur les aliments.

Infractions en 2015, jugement en 2016

Restaurant La Chinoise

486, avenue Saint-Charles, Vaudreuil-Dorion

1 condamnation

Total de 6000 $

Récidive pour malpropreté

Infraction de 2014, jugement en 2016

Klondike

100, rue Sainte-Anne, Sainte-Anne-de-Bellevue

6 condamnations

Total de 3600 $

Manipulation et entreposage des aliments à la mauvaise température; Malpropreté.

Infractions de 2014, jugement en 2016

L’exploitant, qui opérait à la date de l’infraction, a cessé ses opérations

Tandoori Bellevue

67, rue Sainte-Anne, Sainte-Anne-de-Bellevue

3 condamnations

Total de 3500 $

Manipulation et entreposage des aliments à la mauvaise température; Malpropreté; Le personnel a omis de porter un bonnet ou une résille pour les cheveux ou un couvre-barbe

Infractions de 2015, jugement en 2016

L’exploitant, qui opérait à la date de l’infraction, a cessé ses opérations

Métro Ile-Perrot

450, boul. Don-Quichotte, Notre-Dame-de-L’île-Perrot

4 condamnations

Total de 3500 $

Indication fausse, inexacte ou trompeuse sur la nature d’un produit; A détenu en vue de la vente, un produit destiné à la consommation humaine qui était impropre à cette consommation; A offert en vente du veau haché qui n’était pas exempt de viande de porc; L’emballage ou l’enveloppe d’un produit ne portait pas les inscriptions en caractères indélébiles, très lisibles et apparents pour révéler la composition du produit.

Infractions de 2016, jugement en 2016

Restaurant Bellarive Pizzeria

118, rue du Marché, Salaberry-de-Valleyfield

3 condamnations

Total de 3000 $

Manipulation et entreposage des aliments à la mauvaise température; Port de montres, bagues, boucles d’oreilles ou autres bijoux lors de la préparation ou du nettoyage.

Infraction de 2015, jugement en 2016

L’exploitant, qui opérait à la date de l’infraction, a cessé ses opérations

Note: La mention « L’exploitant, qui opérait à la date de l’infraction, a cessé ses opérations » signifie  que l’exploitant (une compagnie, une société ou une personne) qui tenait le commerce ou le lieu de garde au moment de l’infraction n’exerce plus d’activité au lieu où l’infraction a été commise. Cependant, l’exploitant a pu utiliser le même endroit pour y exploiter un nouveau commerce ou lieu de garde, du même type ou non, et ce, parfois sous le même nom.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *