Des activités pour tous à la Pointe-du-Moulin

La pêche sera à l’honneur ce 4 juin à la Pointe-du-Moulin .

Ce dimanche 4 juin et lundi 5 juin, la Pointe-du-Moulin propose deux activités fort intéressantes. Au programme, pêche en famille et visionnement d’un documentaire en plein air.

Ce dimanche à la Pointe-du-Moulin, à compter de 9 h 30, le public est invité à célébrer la Fête de la pêche! Seulement en cette journée bien spéciale, vous aurez la chance de lancer votre ligne dans l’aire historique, c’est-à-dire près du vieux moulin. Voilà l’occasion idéale pour initier les petits, puisqu’il s’agit du seul moment dans l’année où tous et toutes pourront pêcher sans permis de pêche! Il suffit d’apporter les cannes, le Parc alimentera les participants en vers de terre! L’établissement tiendra aussi quelques cannes sur place au besoin.

Projection extérieure

Pour la dernière projection de sa saison régulière, Vent-arts fera les choses en grand et invite la population de Vaudreuil-Soulanges à assister à une projection en plein air, près des rives. En effet, le 5 juin à 20 h, au Parc historique de la Pointe-du-Moulin, à Notre-Dame-de-l’Île-Perrot, Vent-Arts présentera le documentaire Une nuit sans lune.
Le documentaire produit par Uniaction en collaboration avec Les Films de L’Hydre, une société de production montréalaise indépendante retrace le parcours percutant d’hommes et de femmes (Boat People) qui ont dû abandonner leur pays afin d’espérer vivre une vie juste et honorable.
À travers des témoignages touchants, le spectateur est amené à faire un voyage dans le temps jusqu’en 1975 alors que le régime totalitaire communiste du Nord-Vietnam a renversé le gouvernement démocratique du Sud-Vietnam poussant ainsi des milliers de personnes à fuir leur pays. Vent-Arts invite le public à découvrir comment, 40 ans plus tard, ces êtres exceptionnels ont su à force de courage et de résilience réussir leur intégration à la société québécoise et canadienne.
Les entrevues et la recherche ont été menées par Thi Be Nguyen, elle-même réfugiée Boat People, arrivée au Canada à l’âge de 4 ans.
La caméra, le son et le montage ont été réalisés par Marie-Hélène Panisset, qui, après avoir signé plusieurs films de danse et un long métrage de fiction, signe ici son premier long métrage documentaire.

À propos de l'auteur

Myriam Delisle

Journaliste

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *