Déficit : un mois plus tard, Hudson présente son budget

MMC Budget hudson
Un mois après l’annonce d’un déficit de 1,7 M$ pour la Municipalité, le maire Ed Prévost et les conseillers se sont montrés optimistes et prêts à affronter la situation. (Photo : Marie-Maxime Cousineau)

Mercredi, la Municipalité de Hudson a présenté son budget pour l’exercice financier de 2015. Exactement un mois après que la Municipalité a annoncé un déficit de 1,7 M$, le défi était de taille.

D’entrée de jeu, le maire Ed Prévost a rappelé aux citoyens présents que le déficit de 1,7 M$ n’était pas le résultat de l’année 2013, mais bien une accumulation remontant aussi loin qu’à 2003.

Malgré tout, les membres du conseil municipal ont tenu à épargner les citoyens. Aussi ont-ils décidé de ne pas inclure le déficit dans le budget 2015, à la grande surprise des citoyens. « Nous allons gérer le déficit le plus possible indépendamment du budget », a expliqué le maire Ed Prévost, et d’ajouter : « Les contribuables n’ont pas à payer pour ce qui est arrivé au sein de l’ancienne administration, ce serait injuste. Toutes les options possibles ont été envisagées avant que nous considérions d’augmenter les taxes. »

En dépit de leurs efforts, le conseil a tout de même été contraint d’augmenter la taxe foncière, qui est passée de 0,3980 $ du 100 $ d’évaluation en 2014 à 0,4506 du 100 $ d’évaluation en 2015. « La richesse foncière de la municipalité est déjà très élevée, ainsi, toute augmentation de l’impôt foncier se fait vivement ressentir sur le compte de taxes des citoyens », a précisé Ed Prévost. Au total, avec tous les ajustements apportés au budget, les citoyens d’Hudson devront assumer une hausse de 2,2 %.

Plan Stratégique

Par ailleurs, le conseil municipal travaille actuellement à la réalisation d’un plan stratégique pour traiter le déficit de la municipalité. Il mettra tout en œuvre pour récupérer l’argent manquant. « C’est un plan extraordinaire et excitant », a déclaré le maire avec optimisme et un brin d’humour.

Des poursuites judiciaires seront entamées, notamment contre l’ancienne directrice générale qui a été accusée de fraude pour plus de 1,1 M$. De plus, le conseil envisagera la vente de terrains et d’établissements considérés comme étant non essentiels pour la Municipalité. Puis, certains programmes auxquels adhère la Municipalité et qui ne sont pas obligatoires seront mis de côté.

Si, après toutes ces actions, Hudson n’est pas en mesure d’éponger entièrement le déficit, la Municipalité aura recours à un prêt du gouvernement étalé sur 10 ans.

Le plan stratégique de la Municipalité devrait être présenté aux citoyens vers la fin janvier ou le début février.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *