Décès de Guy Godin

Un chapitre de l’histoire culturel du Québec s’est achevé le 30 août, avec le décès de l’acteur d’origine perrotoise, à l’âge de 83 ans.

SL15-Guy Godin 1
Guy Godin était décrit par ses proches comme un véritable amoureux des arts et de la vie. (VIVA)

Acteur, homme de théâtre et animateur à la télévision, Guy Godin a contribué à enrichir le paysage culturel du Québec, et au rayonnement de sa ville d’origine, L’Île-Perrot.

Guy Godin a fait ses premières armes au théâtre, auprès de ses amis et de son frère Lorenzo. Talentueux, il poursuit sa carrière du côté de la radio. Il participe à de nombreux feuilletons radiophoniques, dont Jeunesse dorée.

Les rôles au théâtre et à la radio s’enchaînent, et Guy Godin taille sa place dans le milieu culturel québécois. Il fait ensuite le saut à la télévision, et décroche le rôle d’Alain Richard dans La Famille Plouffe et de Maître Gilles Benoît dans Rue des Pignons, entre autres.

Passionné de télévision, il devient également animateur de diverses émissions, dont Terre des jeunes.

Dans la décennie 1980, il se démarque avec son rôle de Charles Debray dans la populaire émission L’or du temps, et à titre d’hôte de l’émission C’était l’bon temps.

Fierté régionale

Guy Godin a laissé sa trace dans la région. Le 18 novembre 2011, la Ville de L’Île-Perrot inaugure sa toute nouvelle bibliothèque qui porte le nom de Guy-Godin.

En octobre 2014, le Vaudreuillois Marcel Brouillard a publié un livre dont un chapitre rend hommage à celui qu’il considère un ami cher à son cœur. On y apprend plusieurs détails sur les débuts au théâtre de Guy Godin.

Élan de sympathies

Le décès de Guy Godin a fait naître une vague de sympathies sur le web, via les réseaux sociaux. De nombreux citoyens de la région de Vaudreuil-Soulanges et de partout au Québec ont diffusé des messages rendant honneur à l’homme de théâtre.

 

À propos de l'auteur

Stéphanie Lacroix

Journaliste

Vous aimerez également

1 commentaire

  1. Nicolas

    Mon plus lointain souvenir de Guy Godin, c’est Terre des Jeunes, au canal 10 les samedis à 6hrs. Il était toujours assis sur un tabouret, tout comme ses invités, pas de fauteuil, ça faisait plus cool! Plus tard, dans les années 70, ce fut « D’amour et d’amitié » une émission au ton intime sur les ondes de CFGL-FM, en fin de soirée. Il récitait de nombreux poèmes avec beaucoup de doigté. Cela m’a poussé, un soir de théatre, en 1983, à le rencontrer dans sa loge après sa prestation, j’en conserve un souvenir attachant. Il était vraiment comme l’image de poète qu’il projetait.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
Informez-vous
PUBLICITÉ