De futurs scientifiques s’exposent au Cégep John-Abbott

Tous les projets exposés étaient vraiment conçus et construits par les étudiants. Photo Stéphane Fortier

Les étudiants en Technologie du génie physique ont pu, pour une 3e année,  démontrer leur savoir-faire, le 21 février dernier.

Pas moins de 32 élèves présentaient des projets originaux dans le cadre d’une exposition scientifique. « Nous sommes bien contents, car il y a plus de projets que l’année dernière. Il y en avait eu 28 en 2017», de rappeler Liliya Nikolova, enseignante en Technologie physique et responsable de l’activité.

C’était donc une occasion unique de voir les projets sur lesquels les étudiants ont longuement travaillé et être présentés à leurs pairs.  « Les projets reflètent les différents thèmes abordés et mettent l’accent sur l’innovation des étudiants », de préciser l’enseignante.

La technique est d’une durée de trois ans. Les étudiants de chacune des années avaient des défis différents à relever.  « Les étudiants de première année devaient travailler, par exemple, avec des bâtons de popsicles et l’électricité. Les étudiants de 2e année avaient à présenter des projets en utilisant une machine simple, comme la vis Archimède et ceux de 3e année avaient toute la  liberté dans la création et pouvaient s’inspirer en cherchant sur internet », explique Liliya Nikolova.

Pour elle, il ne fait aucun doute que les étudiants sont doués, motivés et désireux de partager leur passion. Tous les projets exposés étaient  vraiment conçus et construits par les étudiants. On pouvait notamment y voir une voiture à télécommande, un drone, un stationnement intelligent, un système de mixage musical personnalisé, un robot évitant les obstacles et bien plus encore.

Trois prix étaient remis aux meilleurs projets. « Et cette année, un prix était remis au meilleur projet réalisé par un autochtone, car il est tellement rare que ces deniers choisissent le domaine des sciences et des technologies qu’il est important de les encourager », explique Liliya Nikolova.

Rappelons  que le programme Technologie physique combine  les  technologies  électroniques,  mécaniques,  thermiques,  informatiques, d’automatisation et photoniques.  Ce qui est spécial, c’est qu’il offre  aux étudiants une approche pratique leur permettant  non seulement d’acquérir des connaissances en sciences et en technologie, mais aussi d’appliquer ce qu’ils apprennent. Et l’exposition qui avait lieu le 21 février en est un bon exemple. Il s’agit  du seul programme de technologie physique de ce genre au Québec.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informez-vous
Publicité
PUBLICITÉ