Danser le disco avec le Boogie Wonder Band

Le Boogie Wonder Band. (Photothèque)
Le Boogie Wonder Band. (Photothèque)

Le 19 juin à 20 h 30, le Boogie Wonder Band revient faire danser le public du Festival international de cirque de Vaudreuil-Dorion.

En effet, le groupe disco a déjà mis les pieds sur la scène extérieure du festival. De plus, il est un habitué de Chez Maurice à Saint-Lazare. Le public de la région connaît et aime voir et revoir le célèbre groupe coloré.

D’ailleurs, Boogie Cindy croit que le succès du Boogie Wonder Band voit le jour dans les villes qui l’accueillent plus d’une fois. « Par exemple, cela fait trois fois qu’on va à Philadelphie, maintenant, c’est tout le temps complet. Et c’est le même phénomène dans la région Vaudreuil-Dorion. » Ailleurs, les gens connaissent le nom, mais certains ont une mauvaise perception du groupe. Après les avoir vus, ils ont la piqure. « Ça fait du bien danser, décrocher. Ça fait vraiment une soirée haute en couleurs », lance-t-elle.

Et le groupe ne manque pas de chansons pour faire danser le public. « On a au-dessus de cinq heures de spectacle. » Ainsi, le Boogie Wonder Band adapte son contenu selon la ville visitée. À Chicago et Milwaukee, où le groupe performera prochainement, le funk est plus populaire. Certaines chansons y sont plus connues qu’ici, et vice-versa.

De plus, les membres ajoutent constamment des chansons à leur répertoire.

L’hiver dernier, on leur a demandé de réaliser un hommage disco anglophone québécois. « On a appris un répertoire qu’on connaissait, mais qu’on n’avait jamais joué. Depuis, la formation a amené ce medley en spectacle. Par ailleurs, le chanteur principal appelle souvent ses acolytes, un style à la James Brown, apportant un volet d’improvisation au spectacle.

Les classiques d’abord

Les adeptes de musique disco ne peuvent quitter les lieux du spectacle sans entendre I will survive, selon Boogie Cindy. Quoique Celebration occupe une place de choix dans le cœur des Québécois. Même si les gens l’ont beaucoup entendue, ils n’hésitent pas à bouger et chanter lorsque le Boogie Wonder Band entame les premières notes. « Ces chansons vont chercher tout le monde. Live versus à la radio, ce n’est pas la même chose », s’exclame la musicienne.

Le groupe quant à lui s’éclate lorsque le public a du plaisir, peu importe la chanson.

L’an passé, le groupe a joué le Mardi Gras en Nouvelle-Orléans. La chanson Boston loose,y a connu un énorme succès, et les membres ont eubeaucoup de plaisir à la jouer, étant donné la forte réaction du public.

« On a beaucoup de plaisir à jouer ensemble, dans le fond on est dans un party ensemble. Le tout fait que chaque spectacle, chaque pièce reste marquante », conclut-elle.

Si une soirée avec le Boogie Wonder Band ne rassasie pas la soif de disco chez certains, rappelons qu’il sera aussi aux Régates de Valleyfield le 11 juillet à 22 h 30.

 

 

 

À propos de l'auteur

Myriam Delisle

Journaliste

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tu veux être le premier
à lire la nouvelle?

 

Je veux recevoir mes nouvelles à

RESTEZ INFORMÉ! Suivez VIVA média sur les réseaux sociaux.

Merci de nous suivre