Courir 831 kilomètres contre Enbridge

À la manière des activistes enchaînés à la valve de l’oléoduc 9B d’Enbridge le 7 décembre, Rachel Thevenard s’est sentie à court de moyens pour crier haut et fort son désaccord envers le projet d’Enbridge. Elle a donc pris les grands moyens pour s’exprimer.

Une étudiante ontarienne, Rachel Thevenard, s’est lancé un défi monumental. Elle parcourra, à la course, le tracé de l’oléoduc 9B d’Enbridge, soit 831 kilomètres, entre Sarnia et Montréal. La jeune femme traversera donc Saint-Télesphore, Sainte-Justine-de-Newton, Très-Saint-Rédempteur et Pointe-Fortune.

Elle effectue cette course dans le but de dénoncer le manque de consultation auprès des Premières Nations (Chippewas of the Thames First Nation), ce qui constitue selon elle une violation des droits fondamentaux. Elle souhaite aussi sensibiliser la population au danger de l’oléoduc en raison de sa désuétude.

Rachel Thevenard a amorcé son périple le 4 décembre. Elle court de 25 à 50 kilomètres par jour, avec quelques journées de répit. Elle compte arriver à Montréal au début du mois de janvier.

On peut suivre sa course sur la page Facebook Run Against Line 9.

Crédit photo de couverture : Lindsay Hachey

À propos de l'auteur

Stéphanie Lacroix

Journaliste

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *