Constater, intervenir et sauver des vies

Intervention policière
Intervention policière

Les policiers de la région présents pour faire respecter la signalisation routière

Un important déploiement de l’équipe multidisciplinaire de policiers de la Sûreté du Québec sera mis en place au cours des prochains mois afin de rendre les routes plus sécuritaires pour les utilisateurs.

« Nous voulons que notre bilan routier continue de s’améliorer dans la MRC de Vaudreuil-Soulanges. Nous avons mobilisé nos effectifs en ce sens », explique en conférence de presse la directrice du poste de Vaudreuil-Soulanges Est, la capitaine Ginette Séguin.

Depuis le 1er août, jusqu’au 1er octobre, les policiers de la Sûreté du Québec accroîtront leur visibilité dans le cadre de différentes opérations axées sur le modèle ÉPIC.

Ainsi, les policiers procéderont à une période d’éducation. « Par exemple lors de la journée des pompiers de Pincourt, nous avons, grâce au véhicule tonneau, démontré les risques associés au non-port de la ceinture de sécurité », ajoute-t-elle.

Les agents iront aussi de prévention, en vertu de leur présence lors de diverses activités dans la MRC. Ils procéderont également à des interventions et augmenteront la communication. À cet effet, trois personnes se sont ajoutées à l’équipe multidisciplinaire. « Nous avons une équipe permanente de six membres. Mais nous voulons sécuriser le réseau routier et favoriser une conduite responsable des usagers de la route en assurant le respect du Code de la sécurité routière. Ainsi, neuf agents patrouilleront sur les routes, dont une équipe de policiers à motocyclette », lance le capitaine Séguin.

Plaintes de citoyens

Si les policiers sont à même de constater les comportements déplorables de certains automobilistes, les usagers de la route et les citoyens de la région ont aussi un œil critique sur leurs pairs. « Nous nous sommes servis des préoccupations des citoyens, c’est-à-dire, plus de 120 plaintes dans la dernière année, pour mettre en place un plan d’action. Les gens sont témoins de comportements déplorables, comme la vitesse dans les secteurs résidentiels ou l’utilisation du cellulaire au volant pour téléphoner ou texter », plaide Ginette Séguin.

Un diagnostic des plaintes a alors été effectué pour évaluer la tâche à accomplir. Plusieurs doléances ont été déposées sur le non-respect de la signalisation, que ce soit pour la vitesse, les arrêts obligatoires, les autobus scolaires, les stationnements, les sens uniques ou les transports lourds. « Donc, depuis trois semaines nous avons été présents sur les mêmes sites problématiques. Quatre-vingt-trois constats pour le non-port de la ceinture de sécurité, 296 constats de vitesse, 52 pour l’utilisation du téléphone cellulaire et 112 pour le non-respect des arrêts obligatoires ont été émis au cours de cette période », analyse le capitaine Séguin.

Le patrouilleur Éric Lefebvre entend faire respecter le code de la sécurité routière afin de rendre les routes de la région plus sécuritaires. Lui et ses coéquipiers de l’équipe multidisciplinaire seront présents dans toute la région au cours des prochaines semaines.
Le patrouilleur Éric Lefebvre entend faire respecter le code de la sécurité routière afin de rendre les routes de la région plus sécuritaires. Lui et ses coéquipiers de l’équipe multidisciplinaire seront présents dans toute la région au cours des prochaines semaines.

Constater et intervenir

L’opération Épic a donc été planifiée sur cinq problématiques, dans cinq secteurs, pendant cinq semaines.

La philosophie qui guidera les policiers lors de cette opération sera la suivante : Je constate, j’interviens et je sauve des vies. « Nous avons été présents au cours des dernières semaines. Les gens nous ont vus en grand nombre. Nous avons discuté, prévenu. Mais maintenant, nous devons faire comprendre l’importance de respecter le Code de la route », explique le patrouilleur Éric Lefebvre, qui s’est joint à l’équipe multidisciplinaire pour cette période. Il était en action à l’angle de la route 342 et de Cameron dans le secteur Hudson lundi matin. « Aujourd’hui, nous contrôlons la vitesse. Mais nous allons aussi nous assurer du respect de la signalisation, des arrêts obligatoires et des traverses piétonnières, du transport scolaire, du port de la ceinture de sécurité et du cellulaire au volant », lance-t-il, cinémomètre rivé sur l’œil.

« Le but de cette opération n’est toutefois pas d’émettre un maximum de constats d’infraction. Nous voulons conditionner et encourager les automobilistes à adopter une conduite responsable et sécuritaire sur nos routes avec la rentrée scolaire et la fin des vacances », dit Ginette Séguin.

Il est d’ailleurs possible pour les citoyens, témoins de comportements délinquants à répétition dans leur quartier, de joindre les patrouilleurs qui s’assureront de se rendre sur place. « La sécurité c’est une responsabilité collective. Ensemble nous contribuerons peut-être à sauver une vie », conclut-elle.

À propos de l'auteur

Yanick Michaud

Directeur de l'information

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *