Commission Robillard: Grogne dans les hôtels de ville

Yvan Cardinal affirme que les municipalités sont bien gérées.
Yvan Cardinal affirme que les municipalités sont bien gérées.

Après avoir essuyé une diminution de 300 millions de transferts de Québec, les municipalités de la province voient maintenant leur pendre au nez la possibilité d’en voir 1,3 milliard encore retranché. Des maires de la région s’opposent à cette éventualité.

La Commission de révision permanente des programmes, mieux connue sous le nom de Commission Robillard, a fait grand bruit en déposant un rapport au cours de la dernière fin de semaine. Parmi ses recommandations, notons celle évoquant la diminution de 1,3 milliard $ des transferts de Québec vers les municipalités.

Le maire de Pincourt, Yvan Cardinal, croit que les administrations municipales ont déjà contribué à aider le gouvernement dans sa volonté d’arriver au déficit zéro pour le budget 2015-2016. « Nous avons accepté la coupe de 300 M$. Contrairement au gouvernement du Québec, les municipalités n’ont pas le droit d’enregistrer de déficit. Or, nous dégageons des surplus qui sont visés par Québec comme un signe de mauvaise gestion. On pénalise le rendement », déplore le préfet suppléant à la MRC de Vaudreuil-Soulanges.

De moins en moins transitoire

Déjà échaudé par la coupe de 300 M$, le maire de Vaudreuil-Dorion ne décolère pas : « Le gouvernement nous avait vendu le pacte 2015 comme étant transitoire. La commission Robillard qu’il a commandée légitimera leur volonté de diminuer les transferts aux municipalités dans les prochaines années. Y a-t-il encore quelqu’un qui pense que le pacte sera transitoire? »

Il compte bien envoyer une résolution à Québec demandant au gouvernement le droit, pour les municipalités, de repousser leur devoir de se conformer à certaines responsabilités imposées tant que le financement municipal ne reviendra pas au niveau de 2012. « Les responsabilités données par le gouvernement s’additionnent, mais le financement fond annuellement », conclut le maire Pilon.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
Informez-vous
PUBLICITÉ