« Ce n’est pas l’accident qui a fait avancer le dossier » – Luc Fortin

Après avoir pris connaissance de l’article sur le dossier du CPE Les Tourterelles à Rigaud, lequel déplorait que son ministère tardait à aider la garderie à augmenter la sécurité pour les usagers, le ministre de la Famille, Luc Fortin, a tenu à réagir sur la vraie chronologie des événements.

Le ministre a d’abord affirmé que ce dossier était entre ses mains depuis bien avant l’accident qui, selon la directrice adjointe, a accéléré les choses dans ce dossier. « Ce qui a été dit n’est pas le reflet de la réalité. Il est vrai que le député de Beauharnois m’a parlé du dossier, mais la ministre Lucie Charlebois et moi, étions déjà  à travailler sur le dossier depuis le mois d’avril, indique d’un premier souffle le ministre Fortin.  Nous avons dit au CPE qu’il leur fallait privilégier la phase 2 soit le réaménagement de la cour, mais on n’a jamais dit que les autres travaux afin d’augmenter la sécurité (phase 1) n’étaient pas importants.  Le CPE prétendait avoir l’argent nécessaire pour effectuer les travaux de la phase 1. Pourtant, le 16 mai, nous recevions une demande d’aide financière et puis ensuite, le CPE faisait volte-face et nous assurait qu’en fin de compte, ils avaient les fonds nécessaires. C’est cela qui a fait la différence dans notre permission d’aller de l’avant avec la phase 1 et pas l’accident », explique le ministre. Ce dernier n’a pas apprécié que l’on fasse de la petite politique sur le dos des enfants dans ce dossier.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
En savoir plus
PUBLICITÉ