Bloc Québécois: Claude DeBellefeuille, présente et impliquée pour son comté

MMC claude debellefeuille realisationsJeudi, la candidate bloquiste dans Salaberry-Suroît, Claude DeBellefeuille, a inauguré ses locaux électoraux au 24, rue Nicholson, à Salaberry-de-Valleyfield.

Celle qui a été au pouvoir en tant que députée fédérale dans la circonscription de Beauharnois-Salaberry de 2006 à 2011 possède maintes réalisations à son actif. Parmi ses réalisations notoires, rappelons :

  • L’établissement d’un partenariat fructueux entre la voie maritime et la MRC de Beauharnois-Salaberry, deux instances qui éprouvaient de prime abord des différends importants.
  • La remise par la candidate en personne d’un mémoire contre le site d’enfouissement à Westville, dans l’état de New York, qui menaçait de contaminer les nappes souterraines du Québec et de la région.
  • En 2011, lors du séisme à Haïti, le rapatriement dans un temps record de deux adolescents haïtiens, dont les parents étaient établis dans la circonscription de Beauharnois-Salaberry.
  • La conclusion d’une entente entre Pêche et Océans Canada, Statistiques Canada et la MRC du Haut-Saint-Laurent, les deux organismes exigeant des études très coûteuses à la MRC et qui ont finalement accepté une seule étude, épargnant ainsi des frais coûteux à la MRC.

« J’ai réussi ces exploits grâce à mon leadership. Je travaille sur les ressemblances et non les différences. Je ne les ai pas faits seule, mais en tant que leader, j’ai su m’entourer d’une équipe compétente et efficace. Je suis une députée très présente, et j’ai des réalisations concrètes à mon actif. »

Des priorités locales

« Je crois fermement en l’indépendante, c’est ce qui me guide. J’ai plusieurs priorités locales, contrairement aux autres candidats qui traitent d’enjeux nationaux, qui ne sont pas les mêmes que les nôtres. Je n’ai pas senti que les enjeux du Québec étaient défendus par les autres partis », précise-t-elle.

La candidate a promis cette semaine une voie cyclable qui traverserait le canal de Beauharnois. Au lendemain de son élection, elle entend manifester son désaccord et empêcher TransCanada de « polluer la région avec un pipeline ».

Une opposition douée et forte

Selon la candidate bloquiste, un élu de l’opposition peut obtenir davantage qu’un député du gouvernement élu. « Si on tire bien nos ficelles, nous pouvons obtenir de grands gains. L’opposition doit se battre et faire valoir ses requêtes, c’est pourquoi elle peut obtenir plus », affirme Claude DeBellefeuille.

« Plusieurs électeurs souverainistes se trompent en votant NPD. D’autres votent afin de sortir Harper et non selon leurs convictions », souligne-t-elle. Le 19 octobre prochain, elle invite les électeurs à voter pour elle.

 

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *