Baignade dangereuse à Pointe-des-Cascades : la réponse du MTQ

À la suite de la noyade survenue aux écluses de Pointe-des-Cascades le 22 juillet, VIVA média a logé une demande d’entrevue au Ministère des Transports du Québec. L’objectif était de connaître les actions concrètes entreprises par le ministère, propriétaire de l’écluse, pour limiter les incidents sur le site.

Réponse

Bien que le MTQ dit inspecter le site 4 fois par année, les installations étaient en très mauvais état lors de la visite de VIVA média le 26 juillet. PHOTO VIVA

Un porte-parole de Transports Québec a répondu à la demande d’entrevue. Il a indiqué qu’à la suite d’une enquête du coroner en 2005, un rapport avait été fait comportant quelques recommandations pour améliorer la sécurité des lieux. « En réponse à ce rapport du coroner, le ministère avait réparé des clôtures, remplacé des affiches de baignade interdite et en avait également installé de nouvelles », a exprimé le porte-parole de Transports Québec.

Il laisse savoir que des employés du ministère s’assurent des standards des installations lors de visites d’inspection. « Nous allons sur le terrain 4 fois par année pour observer l’état des lieux », dit-il.

« Nous sommes bien sûr ouverts à collaborer avec les autorités en place. Aucun autre commentaire ne sera formulé sur le dossier », conclut le porte-parole gouvernemental.

Questions en suspens

Il ne sera donc pas possible de savoir si, par exemple, le MTQ pourrait envisager de céder l’écluse à la municipalité pour qu’elle puisse soumettre le site à la réglementation municipale.

Il n’a pas non plus été possible de connaître les actions concrètes prises à la suite de la noyade survenue le 30 juin 2016.

À propos de l'auteur

Stéphanie Lacroix

Journaliste

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *