Au rythme du chœur Espéranto

Photo Daniel Bouguerra

Le Chœur Espéranto a choisi le titre Au rythme du cœur pour son spectacle annuel, présenté à l’OPTI-CENTRE de Vaudreuil-Dorion, les 6 et 7 mai prochain.

« Le titre a été choisi par les choristes. Évidemment, il y a un jeu de mots avec le cœur et chœur dans sens de chorale. Puis, il y a beaucoup de pièces, cette année, dont le rythme est assez enlevé. C’est probablement autour de cette thématique que le rythme est arrivé dans le titre », dévoile Sylvain Bertrand, chef du chœur depuis trois ans, soit depuis les débuts pratiquement.

Sylvain Bertrand souligne que trois ans c’est très jeune pour un chœur, mais ce qui ne les empêchera pas de présenter un spectacle de grande qualité avec des arrangements flyés.

« C’est assez impressionnant de voir le chemin parcouru. C’est peut-être banal comme formule, mais je le dis sincèrement. Je dirige plusieurs groupes, mais en trois ans ce chœur, qui était une petite gang rencontrée à la mi-octobre alors que la saison était très avancée et qui a présenté un programme assez court la première fois, présente maintenant un répertoire plus consistant dans une qualité vraiment plus grande sur le plan de l’interprétation et de la musique », confie Sylvain Bertrand, très fier du travail de son groupe.

« Il y a dans cette équipe des gens de qualité, qui crée un esprit d’équipe, d’entraide et de dialogue que je trouve assez rare. »

Cap sur le monde

Le chœur, comprenant 40 choristes accompagnés de musiciens, est très ouvert et souhaite mettre de l’avant l’interprétation et captiver le public. Leur répertoire pour les spectacles au début du mois de mai est composé de pièces enjouées et rythmées, dont plusieurs sont assez musique du monde. Le public tapera du pied au rythme, entre autres, de tangos, de bossa-nova et de boléro.

« Le chœur m’accorde une grande confiance dans la sélection, mais j’aime beaucoup travailler en équipe pour que les membres du choeur aient du plaisir tout au long de l’année. Je les invite à faire des suggestions de choses qu’ils aimeraient chanter et j’essaie d’accorder tout cela en fonction de différents critères de langue, de rythme, de difficulté et de la possibilité d’avoir des arrangements », explique le chef, précisant qu’environ 80 % du répertoire de cette année est composé de propositions des choristes.

Le public pourra entendre les chansons Mas quen ada, un classique de la musique brésilienne, Tu verras, tu verras de Claude Nougaro ainsi que Yukali, un tango très abordé par les chanteurs classiques. D’un autre côté, le Chœur Espéranto interprétera des chansons plus populaires et près de chez nous comme Le Pharmacien de Félix Leclerc, Les deux guitares de Charles Aznavour et À bicyclette d’Yves Montand.

En plus, Sylvain Bertrand a surpris les choristes en leur suggérant d’apprendre une chanson en langue inventée. « Arthur Arsenault a décidé d’écrire une chanson dans une langue inventée, imitée de la langue des Micmacs qu’il semblait avoir entendue à gauche et à droite. On écoute ça et l’on a l’impression que c’est une langue indienne, mais ça ne veut absolument rien dire », raconte-t-il. Selon les dires des choristes, cela a été moins difficile à apprendre que les chansons en espagnol ou en espéranto.

Pour l’apéro

Comme les spectacles des deux années précédentes, le Chœur Espéranto a choisi une formule cabaret. Le public sera donc installé autour de tables rondes et pourra commander des consommations grâce à la présence d’un bar payant sur place. La décoration et l’éclairage donnera de l’ambiance à cette salle communautaire.

La représentation du 6 mai étant complète, il faut se dépêcher pour se procurer des billets pour le 7 mai. On peut les acheter, via les choristes ou en écrivant à l’adresse courriel choeuresperanto@gmail.com, au coût de 25 $ par personne.

 

 

 

 

 

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *