Anne Minh Thu Quach s’attaque aux abris fiscaux

: Roger Lanoue, économiste et membre du conseil d’administration d’ATTAC-Québec, Anne Minh Thu Quach et Alexandre Boulerice, député de Rosemont-Petite Patrie. Photothèque

La députée de la circonscription de Salaberry-Suroît à la Chambredes communes, Anne Minh Thu Quach, mène plusieurs combats pour défendre les intérêts des citoyens et elle vient d’ajouter une nouvelle croisade à son palmarès.

Après avoir entendu une conférence de l’économiste Roger Lanoue, la députée représentant le NPD est convaincueplus que jamais qu’il faut agir radicalement contre l’évasion fiscale. « Ce sont 7 milliards de dollars qui échappent annuellement au trésor public canadien et on pense qu’en réalité, c’est beaucoup plus. Il est temps que ça change »,  mentionne d’entrée de jeu Anne Minh-Thu Quach, députée de Salaberry-Suroît.

De l’argent qui pourrait servir

La députée calcule que ces 7 milliards permettraient d’embaucher 30 000 médecins de famille, construire le pont Champlain, construire le train à grande fréquence entre Québec et Toronto; réparer plus de 4 millions de nids de poule et financer 1690 années universitaires, on parle notamment de la gratuité scolaire. « Plusieurs individus et corporations extrêmement riches, au lieu de payer des impôts ici, ont des ententes avec des pays comme la Barbade ou les îles Caïman pour mettre leurs avoir à l’impôt canadien, fait remarquer Anne Minh Thu Quach. Le pire, c’est que lorsqu’ils se font prendre, il n’y a aucune conséquence », dit-elle.

Se référant aux données de son collègue député Alexandre Boulerice, Anne Minh Thu Quach avance des données peu reluisantes. « Pas moins de 50 % des transactions internationales en 2006 ont été effectuées dans des paradis fiscaux,  les fuites fiscales dans les pays du Sud représentent cinq fois la somme nécessaire pour éradiquer la pauvreté », indique-t-elle.

La députée aimerait sensibiliser les gens à ce problème et rassembler une force citoyenne et entend faire pression au niveau du gouvernement Trudeau afin qu’il s’engage fortement à combattre l’évasion fiscale. « Nous avons fait adopter des motions afin de resserrer la vis à l’évasion fiscale et les règles sur les sociétés fictives. Il faut aussi mettre fin aux ententes de pardon sans pénalité pour les individus soupçonnés d’évasion fiscale, et de renégocier les conventions fiscales qui laissent des compagnies rapatrier au Canada des profits à partir de paradis fiscaux sans payer d’impôt », rappelle la députée.

En attendant, il est possible de signer la pétition contre les paradis fiscaux au bureau d’Anne Quach du 87, rue Ste-Cécile à Salaberry-de-Valleyfield.

Producteurs de lait

Par ailleurs, la députée promet de continuer à lutter pour protéger les intérêts des producteurs laitiers canadiens. « Mon projet de loi privé traite justement de l’achat local. Il est nécessaire d’acheter un large pourcentage d’aliments locaux. Depuis une dizaine d’années, 10 000 fermes ont mis la clé dans la porte à cause de la compétition inégale avec les États-Unis », de rappeler Anne Minh Thu Quach.

 

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *