Une programmation variée et locale pour le Festival de musique d’Hudson

DSC_0933

Le Festival de musique d’Hudson célèbre, cette année, ses 10 ans. Lors du lancement de la programmation, le 14 juillet, la bonne humeur et la fierté des organisateurs et des artistes présents étaient bien palpables.

« La programmation, cette année, c’est des coups de cœur et des artistes de la région. On a essayé de mettre l’emphase sur les artistes locaux comme Terry Gillespie, Didier Chasteau, Rude Mood », souligne Lynda Clouette-Mackay, directrice générale du Festival.

Difficile pour Lynda Clouette-Mackay de mettre de l’avant un spectacle plus qu’un autre. Elle souligne, cependant, que la venue de Ranee Lee est un moment phare du Festival. L’artiste est l’une des plus populaires chanteuses jazz au Canada. Elle a remporté le prix Juno de l’album jazz de l’année pour Ranee Lee Lives Upstairs, en 2010.

Spectacles gratuits

Le festival compte entre 10 000 et 15 000 spectateurs annuellement. Un grand nombre de ceux-ci sont attirés par la grande quantité de spectacles gratuits. Cette année, deux journées gratuites sont proposées. Le samedi 30 juillet, les festivaliers pourront découvrir, entre midi et 18 h 30, The record breakers, Common Deer et The Wanted. Le lendemain, le dimanche 31 juillet, la programmation propose, entre 14 h et 18 h, les prestations de Delaron, The better half et Bluzz Jazz band. À cela s’ajoute les spectacles d’Amos J, le 30 juillet, et de Didier Chasteau et du jazz project, le 5 août.

Compétition

Depuis maintenant cinq ans, le Festival de musique d’Hudson, propose un concours de musique populaire qui s’adresse aux jeunes interprètes et auteurs-compositeurs-interprètes âgés de 15 à 25 ans. Les candidats tenteront de se démarquer dans les catégories : meilleure composition originale, meilleure interprétation et meilleure performance sur scène. La date limite pour soumettre sa candidature est le 27 juillet. Les spectateurs sont les bienvenus à cette compétition qui se déroulera le 30 juillet de 11 h à 14 h.

« On a toujours une dizaine de groupes, duos, solistes ou jeunes bands, comme The Record Breakers. Ils étaient en compétition l’année passée. Ils ont gagné et, cette année, on les a pris dans la programmation », souligne Lynda Clouette-Mackay, mentionnant que le concours est un tremplin pour les jeunes qui sortent de leur sous-sol.

Nouveauté

Le directeur artistique du Festival, Blair Mackay, était heureux d’annoncer un tout nouveau volet à la programmation : la Série classique. Le 1er août, on pourra entendre la pianiste Pamela Reimer, qui joue un large répertoire allant du classique au contemporain. Le 2 août, la virtuose et violoncelliste Elinor Frey montrera l’étendue de son talent. En plus de sa carrière solo, l’artiste se produit régulièrement en concert avec plusieurs ensembles canadiens, comme l’Ensemble Caprice, Bradamante, Tafelmusik, The Society for New Music, Les idées heureuses et le Theatre of Early Music. Les billets pour ces concerts sont 20 $ à l’unité ou 35 $ pour les deux spectacles.

Si les billets pour tous les spectacles peuvent être achetés à l’unité, il est également possible de se procurer un passeport pour la programmation payante du Festival au coût de 75 $. En plus du spectacle de Ranee Lee, les festivaliers pourront assister à ceux de Terry Gillepsie et du Blues Meets reggae, Steve Payne & Paul Hobbay, Watling Short Band, Georges Doxas et Le Big Band, Rude Mood, Shane Murphy

Tous les deux ans, le Festival de musique d’Hudson se jumelle à un artiste en art visuel pour représenter son événement. L’édition 2016 mettra en vedette une œuvre colorée de Susan Jephcott, que le public pourra admirer dans les bureaux du Festival, situé au 422, Main Rd.

Renseignements : 450 807-1179

 

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *