Le nouveau rôle de Marie-Claude Nichols

Marie-Claude Nichols agira maintenant de pair avec Stéphane Billette (au centre).
Marie-Claude Nichols agira maintenant de pair avec Stéphane Billette (au centre).

Politique – Marie-Claude Nichols, députée de Vaudreuil, a reçu l’appui de son chef à l’issue du dernier remaniement ministériel. Elle assistera Stéphane Billette.

La libérale, rappelons-le, était anciennement adjointe parlementaire pour le ministre de l’Environnement David Heurtel.

Dans le cadre du dernier remaniement ministériel, le premier ministre a cru bon lui donner une nouvelle responsabilité. En effet, elle assistera Stéphane Billette, whip en chef du gouvernement, à titre de whip adjointe. Un poste anciennement détenu par sa collègue et voisine de Soulanges, Lucie Charlebois présentement ministre déléguée à la Santé publique, à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse et aux saines habitudes de vie.

« C’est un peu le travail d’un préfet disciplinaire. Je dois m’assurer qu’il y ait toujours à l’Assemblée nationale pour les votes. C’est d’autant plus importants des temps-ci considérant que nous menons plusieurs commissions parlementaires en même temps, ce qui sollicite de nombreux élus », explique Marie-Claude Nichols.

Elle convient qu’il s’agit d’une grande responsabilité, mais aussi d’un grand signe de confiance que lui octroie Philippe Couillard. « J’ai une bonne relation avec mes collègues; aussi bien ceux de mon équipe que de l’opposition, souligne la députée. Je crois que ça explique la décision du premier ministre. »

Dans la garde rapprochée

La jeune députée a aussi droit à un signe de confiance de la part de son chef. Plus précisément, elle a été nommée au sein du restreint cercle des officiers. Ces derniers sont ceux qui partagent les informations cruciales du parti au pouvoir et qui fixent les grandes orientations politiques.

« C’est un beau geste de confiance. Le poste d’officier nécessite beaucoup de discrétion puisque nous avons entre nos mains des informations parfois sensibles. C’est un peu comme faire partie de la garde rapprochée du premier ministre », conclut Marie-Claude Nichols.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
FAITES-VITE
PUBLICITÉ