Île-aux-Tourtes – Trois voies à l’heure de pointe

Le ministre des Transports Robert Poëti était accompagné de ses collègues députées Lucie Charlebois de Soulanges et Marie-Claude Nichols de Vaudreuil. (Photo Yanick Michaud)
Le ministre des Transports Robert Poëti était accompagné de ses collègues députées Lucie Charlebois de Soulanges et Marie-Claude Nichols de Vaudreuil. (Photo Yanick Michaud)

Alors que le Pont de L’Île-aux-Tourtes flirte avec son demi-siècle et qu’une importante fissure a été découverte le 4 décembre dernier, le ministère des Transports intervient en dévoilant un dispositif de transfert de circulation.

Le nouvel outil permettra d’offrir trois voies en période de pointe aux usagers de la route. Un peu comme sur l’autoroute 13. « Ce dispositif qui consiste à mettre en place une barrière amovible sur une distance d’environ quatre kilomètres, permet d’utiliser une voie à contre-sens aménagée sur la partie ouest du pont. Ainsi, les usagers bénéficient de trois voies en direction de Montréal à l’heure de pointe du matin. Les trois voies en direction ouest sont rétablies pour l’heure de pointe du soir, vers Vaudreuil-Dorion », a indiqué le ministre des Transports et responsable de la région de Montréal, Robert Poëti. Il a ajouté que la mise à l’essai avait été faite avec succès ce matin. L’installation sera donc en fonction dès mardi matin. « Nous devons offrir cette alternative aux gens de la région qui travaillent à Montréal », a dit le ministre qui se trouvait dans les locaux de la Ville de Vaudreuil-Dorion, entouré de ses collègues députées, Marie-Claude Nichols de Vaudreuil et Lucie Charlebois de Soulanges.

Cette mesure s’ajoute à celles déjà mises en place, soit l’ajout d’une voiture à la majorité des départs du train de banlieue de la ligne Vaudreuil-Hudson de l’Agence métropolitaine de transport, les départs supplémentaires d’autobus du Conseil intermunicipal de transport de La Presqu’Île, la présence policière à des endroits stratégiques, de même que le déploiement de panneaux à messages variables pour informer les usagers de la route. En ce sens, le ministre indique que puisqu’il s’agit d’un territoire de travaux, la limite sera fixée presque sur toute la longueur du pont à 70 kilomètres à l’heure.

Travaux amorcés

S’il est trop tôt pour connaître l’échéance et le coût des travaux, on sait qu’ils sont amorcés depuis le 18 décembre. « On parle de huit à dix semaines, mais il faut savoir que l’hiver n’est pas la période idéale pour effectuer ces manœuvres. C’est plus compliqué. Quoiqu’il en soit, nous n’avions pas le choix de réparer cette fissure », a lancé le ministre.

La réparation s’effectue en plusieurs étapes. Il a d’abord fallu imperméabiliser l’endroit de la brèche. On a ensuite installé un abri pour chauffer et sécher l’asphalte et on effectue enfin les travaux de renforcement grâce à de nombreux matériaux de remplacement. « Le pont a presque 50 ans, il a été construit en 1966. À cet âge nous devons constamment le surveiller, l’évaluer et s’en occuper. Mais les usagers n’ont pas à craindre, il est sécuritaire et les usagers ne sont pas en péril », a-t-il admis.

Le ministre a indiqué que 87 % de son budget de plusieurs milliards de dollars par année était consacré au maintien des infrastructures.

Pour sa part, la députée de Soulanges, Lucie Charlebois, s’est dite rassurée des efforts déployés pour améliorer la fluidité de la circulation dans le secteur : « La mise en place du dispositif de transfert de la circulation permet d’améliorer la situation pour les usagers, qui seront nombreux sur les routes en ce retour des Fêtes. »

« Il s’agit d’une excellente nouvelle pour les résidents de Vaudreuil-Dorion et des autres municipalités qui utilisent le pont quotidiennement. Cette nouvelle mesure et celles déjà en place faciliteront leurs déplacements jusqu’à la réouverture complète du pont », s’est réjouie la députée de Vaudreuil, Marie-Claude Nichols.

À propos de l'auteur

Yanick Michaud

Directeur de l'information

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *